7ème art : Vers la création de salles polyvalentes culturelles ?

jeudi 14 septembre 2017 Culture & people


Le Gouvernement de la République, la Mairie de Port-Gentil et le groupe Vivendi viennent de conclure un accord portant sur la création de salles de cinéma et spectacle avec CanalOlympio, une filiale de Vivendi. Port-Gentil et Libreville seront les premières villes à bénéficier desdites salles.

Alors que l’industrie culturelle local peine à se structurer voire trouver ses marques, le Gouvernement via le Ministère de la communication et de l’économie numérique vient de signer avec le Groupe Vivendi, un contrat pour le déploiement au Gabon de CanalOlympio, le réseau de salles de cinéma et de spectacle du groupe français. Le réseau sera en premier déployé à Port-Gentil et Libreville ce qui explique la présence, lors de la signature, du Maire de la commune de Port-Gentil, Bernard Aperano.
La prochaine rencontre est prévue à Libreville, mais cette fois avec l’édile de Libreville pour la pose de la première pierre et le lancement des travaux.

« A l’aune du succès rencontré par la Fête des cultures et Gabon 9 provinces, il est nécessaire d’offrir aux familles gabonaises la possibilité d’accéder à moindre coût aux richesses culturelles de notre pays et du continent tout entier », estime le Ministre de la Communication, Alain-Claude Billie-By-Nze, l’objectif du gouvernement étant d’encourager l’émulation et permettre aux différentes expressions culturelles de toucher de larges publics. Par ce projet, CanalOlympia a à cœur de révéler les artistes locaux, les produire et leur permettre d’être en contact avec leurs publics dans des salles modulables et alimentées en énergie solaire avec une capacité comprise entre 300 personnes et des milliers de personnes.

Outre la volonté de promouvoir la culture gabonaise, les pesanteurs locales pourraient tuer le projet dans l’œuf. En effet, l’industrie culturelle locale souffre de plusieurs maux. Les créations cinématographiques ne sont pas au rendez-vous et lorsqu’elles le sont, bien souvent la qualité reste à désirer. A cela s’ajoute la faiblesse du dynamisme culturelle sous nos cieux.


Michael Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs