Aéronautique : Le Gabon dans le radar d’Avic

mardi 9 janvier 2018 Economie


La compagnie aéronautique chinoise Avic envisage d’orienter son modèle d’avion MA60 vers les pays d’Afrique centrale notamment le Gabon où elle compte établir une ligne industrielle.

En Afrique, la Chine envisage un nouveau modèle économique basé sur l’aviation. Dans le même temps « l’empire du milieu » veut bâtir un axe commercial via ses modèles d’avion (MA60), construits sur leurs terres. Les MA60 sillonnent déjà le Cameroun voisin et le Burundi. Le Président de la compagnie aéronautique chinoise Avic reconnaît dans un communiqué que « l’aviation est une industrie haut de gamme et un élément important dans la coopération entre les pays, le long de la Ceinture et de la Route, afin de promouvoir leur connectivité et leur coopération industrielle ».

Outre ses 300 lignes aériennes réparties dans le monde, l’Afrique centrale et principalement le Gabon intéressent Avic. Pour les responsables de la compagnie aéronautique, ce nouveau modèle en matérialisation dans sept pays de la sous-région permet à 14 appareils de la compagnie d’établir des liaisons régionales constantes entre les différents pays. Il s’agit toujours selon eux d’une « solution en terme de transport aérien qui permet d’établir une nouvelle route de la soie dans le ciel ». En dépit des enjeux du projet, des critiques en Afrique et Asie dénoncent les carences de cette compagnie voire du modèle MA60.


Michaël Moukouangui Moukala

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs