Ali Bongo dirige la première session du Haut Conseil pour l’Investissement

mercredi 8 mars 2017 Economie


En présence des membres du gouvernement, des chefs d’entreprises nationaux et étrangers, de la représentante de la Banque mondiale au Gabon, le président de la République gabonaise Ali Bongo Ondimba a présidé la première session du Haut Conseil pour l’Investissement (HCI) mardi 7 mars 2017 au palais du bord de mer à Libreville.

Placée sous l’impulsion du ministère de la Promotion des investissements privés dirigé par Madeleine Berre, du Commerce avec Régis Immongault , la première session du Haut Conseil pour l’Investissement(HCI) , cadre de dialogue entre le secteur public et le secteur privé, a été présidé par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba dans son palais du bord de mer .

Selon Ali Bongo Ondimba qui a dirigé les travaux, le HCI devra permettre d’assainir l’environnement des affaires, d’améliorer la compétitivité du pays et de favoriser la création d’emplois, l’objectif étant de faire participer le secteur privé aux réformes qui seront intégrées dans le Plan de relance de l’économie.

Pour les membres du gouvernement en tête desquels le Premier Ministre Emmanuel Issoze Ngondet, la première session du HCI est basée sur la somme des propositions issues des travaux des cinq ateliers qui ont réuni du 31 janvier au 20 février 2017 les acteurs de l’économie gabonaise.

« Cette réunion rentre dans la stratégie du Gabon pour pouvoir absolument relancer l’économie.(…) Nous avons constaté une décélération de la croissance. C’est pour cela que l’état qui a sa part de responsabilité comme le secteur privée a pensé mettre en place un dialogue précisant la feuille de route des différents acteurs afin de pousser la mutation de l’économie vers un univers diversifié qui crée de la valeur ajoutée pour permettre au Gabon d’être un pays émergent à l’orée 2025. », a déclaré Régis Immongault, Ministre de l’Economie .

« C’est une opportunité pour les acteurs du secteur privé d’avoir une plateforme de discussion pour parler des problèmes qu’ils rencontrent face au développement de l’entreprenariat au Gabon .Des entraves qui vont de la création des entreprises à l’accès aux crédits, aux questions de la formation des jeunes .Ce genre de de rencontre permettent au gouvernement de comprendre et de donner des pistes de solutions notamment de mettre en place des réformes qui permettront le développement du privé  »,a indiqué Sylvie Dossou, représentante résidente de la Banque mondiale au Gabon.

Créé en 2014 et placé sous l’autorité du chef de l’Etat, le HCI a pour missions principales d’arrêter les orientations liées à la mise en œuvre de la politique d’investissement, de suivre l’exécution de la stratégie nationale de promotion des investissements, d’instruire toute adaptation nécessaire aux évolutions constatées en matière d’investissement, de susciter des mesures incitatives cohérentes pour l’investissement etc…


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs