Ali Bongo Ondimba inaugure l’usine de transformation d’huile de palme de Mouila

mercredi 12 avril 2017 Economie


Fruit d’un partenariat entre le gouvernement gabonais et le groupe Olam, l’usine d’huile de palme de Mouila dans la province de la Ngounié dont la construction a été initiée en septembre 2015, après celle d’Awala près de Kango, a été inaugurée mardi 11 avril 2017 par Ali Bongo Ondimba.

Accompagné d’une délégation composée de membres du gouvernement et de personnalités de la classe politique locale parmi lesquelles le maire de Mouila Pierre Claver Maganga Moussavou, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a inauguré mardi 11 avril 2017 l’usine d’huile de palme de Mouila dans la Ngounié.

« Après l’usine d’Awala, voilà une deuxième usine qui complète le projet que nous avons pour l’huile de palme. Cinq ans après nous avons presque 35 mille hectares plantés, nous récoltons et nous transformons. Il faut rappeler que l’année dernière nous avons planté à nous seuls 50% des plantations de palmiers à huile en Afrique. D’ici une décennie, le palmier à huile rapportera à notre pays autant de revenus que le pétrole aujourd’hui. Il faut aussi rappeler que nous faisons ce développement là en respectant l’environnement », a déclaré Ali Bongo Ondimba.

JPEG - 101.1 ko
Le président de la République procédant à la coupure du ruban lors de l’inauguration de l’usine de Mouila, le 11 avril 2017

Selon le représentant d’Olam, Julio Moutsinga, la capacité de cette usine est de 90 tonnes l’heure avec 50 gabonais qui travaillent de façon permanente pour son exploitation. « Dans un proche avenir nous aurons besoin de deux autres usines pour les sites de Mandji et Moutassou. La construction de cette usine a nécessité un budget de 22 milliards de francs Cfa soit un peu plus de 39 millions de dollars US  » a-t-il précisé.

Mise en place pour permettre d’asseoir la stratégie d’essor d’une filière agro- alimentaire gabonaise à vocation exportatrice, l’usine d’huile de palme de Mouila est d’une superficie de 17 hectares et de production estimée à 138700 tonnes métriques d’huile de palme brute par an.

« Cette usine de transformation répond à votre ambition de faire de l’agriculture le premier moteur de croissance, le premier levier de diversification et le premier gisement d’emploi  » s’est exprimé le ministre de l’agriculture qui a salué le choix d’Ali Bongo Ondimba de faire de la Ngounié un pôle de développement dynamique d’ici 2025 du même poids que l’Ogooué-Maritime aujourd’hui.

L’usine qui est implantée sur le site de Mouila au sein d’une concession de 90 850 hectares dont 3900 hectares plantation de palmiers à huile, génèrera 120 emplois directs et permettra de créer encore plus de richesse locale en augmentant le prix d’ achat dans la province, mais aussi de développer les compétences des employés nationaux à travers la formation et l’apprentissage de nouveaux métiers.

L’usine de Mouila est composée d’un stérilisateur horizontal avec système d’indexeur hydraulique pour le transport des cages. Dotée d’une chaudière d’une capacité de 35 tonnes métriques l’usine dispose d’une tribune à vapeur d’une puissance de 1800 kw. Avec un pont de pesée d’une capacité de 80 tonnes métriques elle a une capacité de stockage d’huile de palme brute de 8000 tonnes métriques.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs