Ali Bongo Ondimba rend hommage à la femme gabonaise !

samedi 22 avril 2017 Société & environnement


Après son décret de la décennie de la femme gabonaise et sa décision d’offrir 30 % des postes décisionnels aux femmes, le président de la République Ali Bongo Ondimba a reçu les femmes de plusieurs associations gabonaises au palais du bord de mer de Libreville hier vendredi pour célébrer en différé la journée nationale de la femme.

Prévue pour se dérouler le 17 avril dernier, la journée nationale de la femme a été célébrée en différé vendredi 22 avril 2017 dans les locaux de la Présidence de la République à l’initiative du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et de son épouse Sylvia Bongo Ondimba.

« Permettez-nous, monsieur le président de vous adresser nos sincères remerciements pour la délicate pensée que vous avez eue de nous offrir cette distinction qui nous va droit au cœur et que nous acceptons avec honneur et reconnaissance  », a déclaré Honorine Ngou, enseignante et écrivaine, représentant les femmes qui a appelé le chef de l’Etat à poursuivre ses efforts sur la voie du développement pour le bien-être de tous.

Pour Paul Biyoghe Mba le ministre d’Etat en charge de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale, la célébration de cette fête est un hommage mérité que le chef de l’Etat a décidé de rendre à la femme gabonaise sans distinction de rang social.

Selon Ali Bongo Ondimba la célébration de la journée de la femme est un moment privilégié au cours duquel la femme, dans sa diversité, est mise à l’honneur. « C’est également le témoignage de l’engagement du Gabon quant au respect des droits fondamentaux de la femme gabonaise », a-t-il indiqué.

« Assurer l’indépendance des femmes pour un meilleur accès à l’éducation, au travail et au pouvoir politique, c’est faire bénéficier à l’économie gabonaise de l’apport significatif et indispensable des femmes  » a-t-il ajouté.

Pour la matérialisation de la reconnaissance des droits fondamentaux de la femme, plusieurs d’entre elles dont Chantal Sarah Mbadinga, Josiane Matene, Cherelle Bogonta, Daniela Mengue, ont reçu la distinction de Chancelier de l’ordre du mérite gabonais alors que Madeleine Berre, Sidonie Flore Ouwé, Nadine Anguilet, Daniela Ondo ont été décorées au grade d’Officier de l’ordre du mérite gabonais.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs