APR vs « Hommes du Président » : Quand les « intouchables » donnent des céphalées au Secrétaire Général du PDG !

jeudi 7 décembre 2017 Politique


Le Parti Démocratique Gabonais, PDG, brille par de nombreux cas d’indiscipline notoire à mettre à l’actif des hiérarques et autres grosses pontes de cette formation politique. Conséquence : l’autorité du Secrétaire Général, en charge de la gestion quotidienne du parti, est sérieusement bafouée par une caste de militants « intouchables ». En atteste, les expériences de l’ancien Secrétaire Général, Faustin Boukoubi et de son successeur Eric Dodo Bouguendza.

Un cadeau empoisonné ! C’est désormais l’image que renvoie le prestigieux et honorifique poste de Secrétaire Général du PDG, une formation politique vieille de cinq décennies. Volonté manifeste de plaire à Ali Bongo Omdimba, patron du parti, ou mépris royal de la hiérarchie ? Toujours est-il qu’une caste d’ « intouchables », (Ndlr : composée de membres du Gouvernement, parlementaires et autres grand commis de l’Etat, par ailleurs militants actifs du PDG), passe outre le Secrétaire général du PDG.

Le carton jaune de Dodo Bougendza !

Quelques jours avant la tenue du 11ème congrès ordinaire du parti au pouvoir, des militants, pas des moindres, en tête desquels Guy-Bertrand Mapangou, Ministre de l’Enseignement supérieur, par ailleurs proche d’Ali Bongo Ondimba, ont porté sur les fonts baptismaux le mouvement : Actions et Perspectives pour le Président de la République, (APR). Lesquels militants prétendent « éclairer l’opinion nationale et apporter des correctifs forts visant à renouer avec le projet visionnaire du chef de l’Etat, l’Avenir en confiance ». Leur méthode : « Dire la vérité ».

Suffisant pour provoquer l’ire d’Eric Dodo-Bougendza qui a distribué, comme des petits pains, des avertissements à tous les membres de l’APR. Une décision à en croire Dodo-Bougendza motivée par l’article 154 des Statuts du parti. Sans aucune langue de bois, ce dernier, au lendemain du communiqué de l’APR dans le quotidien l’Union du 4 décembre dernier, a déclaré : « Le fonctionnement actuel du Parti démocratique gabonais ne peut plus s’accommoder de ce genre de sorties intempestives assimilables à une tentative de déstabilisation et de démobilisation ayant pour objectif majeur de faire obstruction à la mise en œuvre de la nouvelle vision du distingué camarade président Ali Bongo Ondimba ».

Ce dernier de rajouter : « Le moment choisi subtilement par les auteurs de ce manifeste, à quelques jours du 11e congrès ordinaire avancé de notre parti, s’assimile à une manœuvre de diversion intolérable et injustifiable ». On se souvient que son devancier, Faustin Boukoubi, a été confronté aux mêmes écueils dans la guerre tranchée entre le MOGABO, devenu les « Hommes du Président » et les anciens parlementaires d’« Héritage & Modernité ». Un sérieux conflit interne qui aura véritablement sapé son autorité.

Confusion de genres et milieux…

La proximité quasi- quotidienne des « Hommes du Président », de l’APR, pour ne citer que ces deux courants internes du PDG, avec le président de leur formation politique, par ailleurs Premier magistrat gabonais explique l’émergence desdits mouvements. Pour la plupart membres du Gouvernement, ces derniers, dans le cadre de leurs prérogatives professionnelles, ont accès à Ali Bongo Ondimba sans forcément s’en référer au Secrétariat général du parti. Des facilités de nature à réveiller les ambitions latentes.

Du coup la volonté effrénée de faire bonne figure aux yeux du patron du parti, en même temps Président de la République, justifie les actions et initiatives déplorées par Eric Dodo-Bouguendza. Pour éviter de tels scénarii, il appartient désormais à Eric Dodo-Bouguendza d’affirmer son autorité par la prise de mesures fortes et aux membres des courants internes de faire le distinguo entre leurs fonctions et leur appartenance politique.


Yannick Franz IGOHO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs