Arrestation en série des pro-Laccruche : Dans l’ombre de la Justice…

mardi 19 novembre 2019 Politique


Depuis le 7 novembre dernier, date de la chute de Bruce Laccruche Alihanga, désormais ex-directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba, tous ses proches limogés avec lui sont dernièrement la cible d’interpellations. Dans l’opinion, si les plus avisés qualifient ces arrestations de « spectaculaires » ou de « chasse aux sorcières », d’autres au contraire, louent la dextérité de la DGR déterminée à en finir avec les malversations financières.

Si Bruce Laccruche Alihanga et la plupart des cadres qu’il avait positionné à la tête des administrations ont bien été limogés au terme du conseil des ministres du 7 novembre dernier, ils sont encore loin, alors très loin de retrouver un sommeil paisible.

Et pour cause, la direction des renseignements à leurs trousses le soir même de leur déchéance est décidée à leur rendre la vie dure. Des interpellations diversement interprétées dans l’opinion qui, à travers les réseaux sociaux, relaie à souhait des informations et autres rumeurs faisant état d’une vague d’arrestations d’une bande de jeunes arrogants qui, jusque-là narguaient le peuple par leur orgueil.
Les plus avisés eux, s’inquiètent et se demandent pourquoi une telle célérité de la justice dont le temps, dit-on souvent n’est pas celui des hommes ? Quelle main noire agite dans l’ombre les enquêteurs de la DGR, et dans quel intérêt, pour des arrestations sans enquête préalable ? Pourquoi la justice gabonaise, d’ordinaire très lente a-t-elle décidé d’aller si vite en besogne ?

Face à ces questions, les proches de Laccruche Alihanga n’ont aucun doute. Ils sont victimes d’un plan d’humiliation destiné à les discréditer aux yeux de la population comme des voleurs qu’on cherche à enfoncer au nom d’une justice aux ordres. Mais aux ordres de qui ? Selon eux, des mains noires seraient tapies dans l’ombre des couloirs du palais bord de mer. Sinon comment expliquer par exemple les arrestations de l’anciens directeur général de la CNAMGS, René Allogho Akoue et de celui de la Société équatoriale des mines, Ismaël Ondias Souna au lendemain même de leur limogeage, les empêchant ainsi de faire même la passation de service avec leurs successeurs ?

Plusieurs sources concordantes évoquent sans toutefois les nommer clairement, une lutte d’intérêts morbides entre les différents acteurs immatures au sujet du contrôle du pouvoir. Une histoire de deal mal tourné. Une lutte dont Laccruche Alihanga paie aujourd’hui le prix avec tous ses poulains parce qu’ayant refusé de céder aux désidératas déraisonnables de certaines forces dont la mission justement serait de tirer le pays vers un régime pas du tout conforme aux normes d’une République.

Mécontent de ce refus, les forces obscures auraient alors décidé de lâcher derrière celui surnommé ‘’le Blanc’’ et ses amis, une meute d’enquêteurs avec l’objectif de nuire. D’où la rapidité expéditive avec laquelle on assiste depuis le 7 novembre dernier aux interpellations et relaxes pêle-mêle. Certaines langues avancent même que dans cette campagne de théâtralisation morbide de la justice, d’autres interpellations devraient suivre.

Les autres proches de l’ancien ‘’Dircab’’ encore rescapés à la tête des administrations devraient s’attendre à être destitués et poursuivis au terme des prochains conseils des ministres. Même chose pour Bruce Laccruche Alihanga qui s’attendrait lui aussi à ne pas faire long feu au sein du gouvernement. Autant dire que les prochains conseils des ministres sont désormais attendus avec une anxiété démesurée dans les rangs de l’AJEV.


Leno Koleba

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs