Bourse d’études/critères d’obtention : Le gouvernement corse la note

lundi 1er avril 2019 Société & environnement


Les critères d’obtention de la bourse d’étude au Gabon viennent d’être revus par le gouvernement. De 10/20 actuellement, il faudra désormais obtenir la note de 12/20 au baccalauréat ou à un diplôme équivalent reconnu par l’Etat gabonais pour prétendre à l’obtention de la bourse. Cette mesure née des modifications du décret présidentiel datant de septembre 2012 devrait être accompagnée des nouvelles modalités de prise en charge par l’Etat, des élèves et étudiants boursiers au Gabon et à l’étranger.

Le gouvernement vient d’adopter un projet de décret qui va modifier en profondeur les conditions et les critères d’octroi de la bourse d’étude au Gabon. Présenté par le ministère de l’Enseignement Supérieur et adopté lors du récent conseil des ministres, le texte vise à adapter les conditions d’attribution des bourses aux « évolutions économiques actuelles ». L’âge d’éligibilité à l’obtention de la bourse vient d’être ramené à 19 ans au moment de la demande. La note, autre critère d’obtention, n’est pas en reste. Revue à la hausse, les élèves doivent désormais avoir la note de 12/20 au baccalauréat en lieu et place de 10/20. Cette nouvelle mesure prévoit également une exception pour les étudiants frappés par la limite d’âge mais remplissant tous de même les critères.

Cette exception n’est autre que l’« allocation » étude, une prise en charge financière partielle expressément créée par le gouvernement pour soutenir les étudiants voulant poursuivre leurs études. Certes nouveau au Gabon, le modèle est en vogue dans de nombreux pays notamment développés et devrait consister pour les étudiants à contracter un « prêt » auprès d’une banque, et ce, après un dossier présenté en bonne et due forme par l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG), remboursable pendant cinq ans, sous la garantie conjointe de l’Etat et de la famille consentie aux étudiants remplissant les conditions de mérite en dépassement d’âge, ou optant pour une orientation libre dans les établissements reconnus au Gabon.

Favoriser l’excellence

L’octroi de la bourse d’étude est un vieux système public d’aide sociale et de promotion de l’éducation et de la formation au Gabon. Depuis l’instauration de cette aide, des sommes colossales ont été dépensées par le gouvernement sans que les résultats suivent. Entre 2012 et 2018, environ 600 milliards de francs CFA ont distribués au Gabon. Selon le diagnostic posé par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, environ 70 % des bourses sont depuis plusieurs années, octroyées dans des filières littéraires ou dans les humanités. Aligné dans une stratégie de diversification de son économie, le Gabon doit désormais arrimer ses bourses aux enjeux de sa politique économique.

Pour cela, faisait remarquer Ali Bongo Ondimba, à l’occasion de son discours à la nation le 17 août 2018, « Nous avons davantage besoin de former les jeunes gabonais dans les filières techniques, professionnelles ou scientifiques pour renforcer l’adéquation entre l’offre de formation et les besoins sur le marché de l’emploi ». Bien qu’adopté pour s’adapter aux « évolutions économiques actuelles », le projet de décret de l’encadrement de l’octroi de la bourse d’étude rappelle un enjeu d’avenir : celui de favoriser l’excellence au Gabon au regard de la chute du système éducatif. Car pour le Président de la République, « Il est grand temps d’enrayer ce cycle infernal, de prendre nos responsabilités et d’agir. (…) Changer de paradigme en consacrant notamment le principe « Former pour l’emploi » qui a trop longtemps été un tabou ».

Cette exigence sous-tend toutefois, l’amélioration des conditions d’apprentissage et une réforme en profondeur du système éducatif national. Cela suppose, la diversification des filières, la formation des enseignants dans celles-ci, la réalisation d’infrastructures scolaires et administratives tel que recommandée par la Task-force sur l’éducation sollicité par le Président en aout dernier.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs