Can 2017 : La galère de l’accréditation !

mardi 17 janvier 2017 Sport


Les nouvelles mesures de la Confédération Africaine de Football (CAF) concernant l’obtention des accréditations pour l’actuelle fête continentale du Football (Can 2017) qu’abrite le Gabon, ne sont pas du goût de tous les journalistes. Et pour preuve, beaucoup d’entre eux se plaignent, car n’ayant pas encore reçu ce précieux sésame donnant accès aux différentes zones de la compétition.

C’est le bureau le plus sollicité de tous les bureaux des commissions de la Confédération Africaine de Football qui s’est installé au premier étage d’un hôtel luxueux de la capitale gabonaise. Le bureau de la commission des médias reçoit en moyenne plus de 100 visiteurs par jours, et ce, avant même l’ouverture de la CAN. C’est dans ce bureau que les journalistes qui ont des difficultés d’accès aux lieu de compétition viennent rencontrer les responsables de cette commission en charge des accréditations.

Cependant, tout le monde ne trouve pas son compte. Une délégation de journalistes venus de Guinée Bissau a du négocier durement pour expliquer aux membres de la commission medias qu’elle ne maitrisait pas la procédure d’accréditation en raison de sa première participation. Amr El Sadek, le webmaster et assistant éditeur de la CAF s’est poliment évertué à expliquer aux journalistes que ce n’était pas possible d’avoir une accréditation sans avoir un compte à travers l’espace media de la CAF (media channel).

Autre journaliste déçu, le burkinabé Lucien Koula qui dénonce les difficultés dans le processus d’accréditation « J’ai fait ma demande depuis Ouagadougou. Je n’y comprends rien. La demande a été acceptée avec tous les messages de confirmation de media Channel. Arrivé sur place on me fait croire que je ne me suis pas inscrit. Le plus grave c’est que sur le site de la CAF on ne retrouve plus nos noms. Je crois que la CAF doit revoir sa manière de travailler. Des journalistes sénégalais qui se plaignaient de cette situation ont eu gain de cause après plus de 5 jours. C’est embêtant. Il faut alléger les procédures pour les journalistes car on ne vient pas d’aussi loin pour s’amuser ».

Un avis que partage le journaliste guinéen, Balamine «  J’ai eu mon accréditation, mais j’avoue que ce n’était pas facile. Depuis Conakry j’ai fait ma demande et ici à Libreville, il y a eu des complications. Il a fallu faire de nombreux tours entre le centre d’accréditation au stade de l’amitié et l’hôtel où est installé le centre de la CAF. Malgré les réponses du site media channel quand vous vous rendez sur place c’est encore des soucis ».

Face aux multiples récriminations de nombreux journalistes, la CAF ne compte pas changer de méthode. Bien au contraire, elle continue à encourager tous les journalistes à s’inscrire sur son site.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs