Can foot U 17 : Pas d’ambiance à la veille de la compétition

samedi 13 mai 2017 Sport


C’est ce dimanche 14 mai 2017 que la 12e Can de football des cadets débute dans la ville de Port-Gentil. Mais à la veille de ce grand rassemblement, l’ambiance autour de cette compétition sportive d’envergure continentale est particulièrement fraiche comme le climat de saison sèche qui s’installe dans le pays. L’événement n’a pas reçu la promotion médiatique due à son rang de surcroît dans une ville rongée par le chômage.

Du carrefour Léon Mba, au carrefour Château en passant par le carrefour des Douanes et le carrefour Banco, c’est circulation normale en cette veille de compétition de football des jeunes africains. Tout le monde vaque à ses occupations quotidiennes. La ville n’est pas parée aux couleurs de la 12e Can des cadets. On aperçoit encore les anciennes affiches de la 31e Can seniors jouée en début d’année. Seuls deux grandes affiches de la CAN U17 sont visibles au carrefour Léon Mba et à l’entrée de l’hôpital de Ntchengue sur la route qui mène au stade, au sud de la ville.

Au centre-ville, on a ressorti les ballons lumineux qui faisaient scintiller la ville lors de la Can seniors. Un responsable de la mairie confie « Cette fois-ci nous n’avons pas été associés à cet événement. C’est pourquoi la ville paraît aussi froide et pas comme il se doit aux couleurs de la Can. »

A dire vrai, à aucun moment les Port-gentillais évoquent spontanément cette compétition. A bord du taxi qui nous conduit vers le stade, Souleymane, un taximan béninois installé dans la capitale économique depuis 20 ans, sait bien, tout comme les passagers à bord de son véhicule que la Can va se jouer à Port-Gentil, mais ils ignorent tous la date de début de la compétition. « Je ne savais pas que c’était ce dimanche. Je viens de l’apprendre. Donc je ne vais pas travailler. Je vais aller au stade pour supporter les ‘’enfants’’. Je souhaite que le Gabon batte la Guinée sur le score de 2-0  » clame Souleymane.

Un autre client affirme « Je suis au courant que la Can se joue ici, mais je ne connais pas la date d’ouverture de la compétition. » Tout à côté de lui, un jeune du lycée Thuriaf Batsantsa se renseigne sur l’heure des rencontres. « Je suis content que le premier match débute à 16h parce que dans cette zone du stade il y a trop de braquages la nuit. » confie le jeune élève qui en descendant du taxi déclare « Je vais assister à tous les matchs du Gabon, vu que l’entrée est libre et gratuite. »

Un homme âgé interpelle le taxi, sa destination est acceptée. A peine est-il monté, qu’il s’engage dans le débat de la Can des cadets. « On a trop de problèmes dans ce pays pour s’occuper d’abord de l’affaire de la Can. La ville est gangrénée par le chômage. Moi je suis enseignant, mais je n’arrive pas joindre les deux bouts. Je suis obligé d’aller faire un petit travail de fortune en plus. En tout cas cette Can comme celle des grands ne sont pas des priorités pour nous qui souffrons ».

Toutefois à côté de ceux qui ne sont pas pour la tenue de ce rassemblement footbalistique, il y a les inconditionnels. Malgré la crise qui secoue la ville, Manou est fier de voir la compétition se dérouler en terre gabonaise et surtout dans sa ville natale. « Si l’entrée était payante je n’aurais sans doute pas décidé de me rendre au stade. Mais comme c’est gratuit, il n’y a rien à dire, je vais aller suivre tous les matchs de Port-Gentil. Les jeunes enfants jouent encore un beau et bon football. »

Par ailleurs, la presse locale n’est pas également dans le bain de l’événement. Hormis un plateau consacré sur la TV Média plus, le responsable de cette structure affirme n’être pas encore en possession du programme de la Can alors que nous sommes à la veille de la compétition. Même son de cloche du côté de la TV Canal Delta ou l’un des responsables déclare ne pas être au courant d’un programme spécial pour cette Can des moins de 17 ans.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs