CHAN 2018/ Forfait des Panthères : Un mal pour un bien ?

jeudi 10 août 2017 Sport


Le forfait du Gabon au CHAN 2018 décrété par le Ministre des Sports, Dr Nicole Asselé charrie de nombreux commentaires dans le milieu du football gabonais. Toutefois, cette dernière a justifié cette décision et les arguments évoqués ne sont pas dénués de tout sens.

Le forfait du Gabon au Championnat d’Afrique des nations (Chan) 2018, au Rwanda confirmé par le Ministre des sports Dr Nicole Asselé, le 4 août dernier à Libreville, continue d’alimenter les débats dans le monde du football gabonais. Pour lever toute équivoque, Nicole Asselé a indiqué que sa décision a été motivée en partie par le non respect du programme de préparation de la sélection nationale, élaboré depuis janvier dernier par le Directeur technique national (DTN) et les lourdeurs administratives enregistrées dans la production des projets de budgets et plans d’utilisation des financements des équipes nationales pour les campagnes internationales.

Des manquements à mettre à l’actif de la Fédération gabonaise de football, (Fégafoot). A cela s’ajoutent les mauvais résultats des équipes nationales lors des dernières compétitions. Toutefois, de nombreux férus de sport sont d’avis que cette décision du Ministre porte préjudice aux joueurs locaux, privés de l’une des plus grandes compétitions continentales (Ndlr : 2ème après la Can) et expose le Gabon à des amendes. Néanmoins cette décision ministérielle n’a pas que des inconvénients, en ce sens qu’elle permet de mettre sur la table les maux minant les sélections nationales.

Fin de la gabegie financière ?

Au-delà de la passion sportive, certains responsables du football gabonais estiment que cette décision est fustigé çà et là parce qu’elle déjoue les calculs intéressés de certains dirigeants de l’équipe nationale. A ce propos, lors d’un entretien accordé à Gaboneco.com, Nicole Asselé révélait que le président de la Fégafoot, Pierre Alain Mounguengui percevait pas moins de 10 millions de francs CFA en guise de primes comptant pour les matchs de l’équipe nationale, avant son arrivée à la tête du département des sports. Dans la même foulée, 20 millions étaient également versés au ministre de tutelle. Autre pratique courante, la surfacturation des budgets de match de l’équipe nationale, (Ndlr : des budgets pouvant atteindre la bagatelle de 900 millions de francs Cfa, comme cela a été le cas pour les rencontres Gabon-Zambie et Mali-Gabon). Des pratiques bien évidemment aux antipodes de l’orthodoxie financière, surtout en ce temps d’austérité économique ! A en croire Talyanne Chalobah Gondjout, président du Sporting Club de Libreville, la décision du Ministre est plus que salutaire. Pour lui, il n’est plus bon de jeter l’argent du contribuable gabonais par la fenêtre au bénéfice d’une minorité profitant des compétitions telles le CHAN.

Quid de la Fégafoot ?

Depuis l’arrivée, en 2014, du bureau exécutif de la Fégafoot, version Pierre Alain Mounguengui, le niveau de l’équipe nationale a considérablement régressé. On en veut pour preuve, les répétitives éliminations de la sélection nationale, et ce, dès le premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations (en 2015 et 2017). C’est d’ailleurs ce qui justifie la régression du Gabon dans le classement Fifa du Gabon, les Panthères étant logés à la 109ème place. Une véritable dégringolade ! La sortie lamentable au premier tour du dernier CHAN au Rwanda marquée par le scandale des ambassadeurs du Gabon à cette compétition continentale. Pour rappel, des joueurs ivres s’étaient illustré négativement en amenant avec eux des femmes dans un hôtel chrétien. Suffisant pour provoquer un tollé ! Autant de raisons pour lesquelles Nicole Asselé a fait prévaloir son droit de véto. Une absence au CHAN 2018 qui devrait permettre aux autorités sportives de mieux préparer les compétions à venir. Bon à savoir : la Guinée équatoriale est donc qualifiée en lieu et place du Gabon.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs