Charbonnages/Remplacement d’une buse : Imbroglio autour du coût !

mardi 16 juillet 2019 Economie


Lancés, il y a quelques jours, les travaux de remplacement d’une buse sur la voie express, sur l’axe Charbonnages-Lac-Bleu, supervisés par le ministère des Infrastructures, fait débat depuis peu à cause de la confusion entretenue autour du montant affecté à l’entreprise Colas pour la conduite de ces travaux. De 4,2 milliards de francs CFA selon une communication officielle de Franck Nguema, Ministre en charge du Sport et de la Culture, le montant a été soudainement réévalué à 379 millions de francs CFA par ce dernier contre 600 millions de francs CFA par le ministère en charge du suivi du chantier.

A combien s’élève réellement le montant des travaux de remplacement de la buse située sur la voie expresse, sur l’axe Charbonnages-Lac-Bleu réalisés par l’entreprise de BTP Colas ? C’est la question sur toutes les lèvres après les propos tenus par Franck Nguema, le ministre en charge du sport et de la culture, lors de sa visite de chantier avant-hier en compagnie de son collègue en charge du dossier Arnaud Calixte Engandji. « Gabon, ce dimanche 14 juillet j’ai accompagné le ministre des Travaux Publics Arnaud Calixte Engandji faire une visite du chantier du remplacement d’une buse sur la voie expresse au niveau des Charbonnages/Lac Bleu. Un chantier de 4,2 Mds FCFA d’une durée de 3 mois » pouvait-ton lire sur la page officielle de ce dernier. Quelques heures plus tard, le montant a d’abord été réévalué par le Ministère en charge des Infrastructures et des travaux publics à 600 millions de francs CFA.

« Le Ministère de l’équipement, des infrastructures et des travaux publics, informe la population gabonaise que le coût de l’opération des travaux de remplacement d’un ouvrage hydraulique sur la voie express au niveau de la station Petro Gabon des Charbonnages est approximativement de 600 millions de FCFA incluant les aménagements des voies de contournements et réparation des zones dégradées aux Charbonnages », a recadré le ministère chargé du suivi de l’ouvrage. Puis, une autre réévaluation et des « excuses pour les désagréments causés » de la part de Franck Nguema. « Erratum sur mon dernier tweet des travaux de la voie expresse Charbonnages/ Lac Bleu de la BUSE visités avec le ministre Arnaud Calixte Engandji une ERREUR s’est glissée sur le montant des travaux qui sont évalués plutôt à 379 millions FCFA » a-t-on pu lire à nouveau sur la page du ministre du sport.

Une réévaluation du montant du projet et des « excuses » qui n’ont cependant pas permis de dissiper les interrogations d’une bonne partie de l’opinion malgré l’« Erratum », puisque le flou artistique autour du coût des travaux persiste. Alors 600 ou 379 millions de francs CFA ? Ils sont nombreux à se demander à combien s’élève réellement le montant affecté à ce projet. Ces différents sons de cloches dans la communication gouvernementale exigent des éclairages car chacun y va de son commentaire sur l’affectation des fonds.


Michaël Moukouangui Moukala

Vos commentaires

  • Le 18 juillet à 12:36, par ENDUNDU En réponse à : Charbonnages/Remplacement d’une buse : Imbroglio autour du coût !

    A propos des couts des travaux publics à réaliser au Gabon, l’on sait que l’Etat a toujours demandé aux sociétés adjudicataires de préfinancer à hauteur d’un montant fixé de commun accord. Le Gabon a pris la sale habitude de ne pas financer à 100% les travaux à réaliser sur fonds propres. Raison pour laquelle on constate subitement l’arrêt des travaux annoncés. C’est un dilemme !!!!!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs