Chœur de femmes : Carton plein au Jardin Botanique

lundi 11 mars 2019 Culture & people


Annoncé en fanfare par le mouvement associatif féminin L’Appel des mille et Une en partenariat avec la maison de production Direct Prod, ‘’Chœur de femmes’’, le spectacle de musique féminin organisé à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme a atteint ses ambitions en réunissant au Chapiteau du Jardin Botanique un public mixte venu célébrer la reconnaissance internationale du droit des femmes à leur l’émancipation.

L’Appel des mille et Une et la maison de production Direct Prod ont atteint leur objectif de faire vivre aux femmes, à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme célébrée chaque année à travers le monde, un 8 mars inoubliable. Au Chapiteau du Jardin Botanique en plus de la mixité du public lors du concert baptisé ‘’Chœur de femmes’’, cette événement a permis de mesurer l’engouement pour un spectacle presqu’inédit au Gabon. Les femmes qui ont fait le déplacement en nombre important n’ont pas manqué de reconnaitre le caractère « magique » de ce concert 100% féminin.

L’enthousiasme affiché à l’apparition sur scène des artistes comme Monique Seka, Daphnée ou encore Charlotte Dipanda, et les émotions qui se dégageaient témoignaient de ce caractère. «  C’est la première fois, à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme que je vis un tel moment au Gabon ! Ce concert typiquement féminin qui nous comble, nous les femmes, c’est simplement beau ! »,reconnaît avec émotion une spectatrice qui assure avoir passé un moment unique.

Un live irréprochable

Après un passage marqué par des playback de la crème féminine de la variété gabonaise tel que Lauriane Ekondo, Nicole Amogho ou encore Amandine la Reine d’Empire et une prestation des danseuses du groupe No Comment, la seconde phase du concert a vu les icones de la musique féminine africaine de l’ancienne génération que sont Monique Seka et Grace Decca partager la scène avec la nouvelle génération dont Daphnée et Charlotte Dipanda du Cameroun, Josey de la Côte d’Ivoire et Shan’l du Gabon. Agrémenté par les sonorités musicales de l’orchestre Bella Mondo venu de côte d’Ivoire, orchestre au talent irréprochable, le spectacle a fourni la preuve si besoin en était, que tout était possible au féminin. Ce concert fut une expérimentation que les nombreuses femmes qui ont fait le déplacement disent ne pas oublier. Un évènement en effet mémorable qui prouve que tout est musicalement possible au féminin et qui conforte la longue marche pour l’émancipation de de la femme et ses droits tant revendiqués par les femmes à travers le temps, depuis 1920 année de départ de ce combat.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs