Clôture du Forum des fonds souverains : Madeleine Berre invite à une synergie « gagnant-gagnant »

vendredi 11 mai 2018 Economie


Le 4e forum des fonds souverains de la Banque islamiste de développement (BID) qui s’est tenu du 9 au 10 mai à l’hôtel Radisson Blu de Libreville a permis aux autorités gabonaises de dresser les « potentialités d’investissements » de l’économie gabonaise. Si Madeleine Berre, la ministre de la Promotion des Investissements sort satisfaite des échanges de ce forum, elle invite cependant les parties prenantes à établir une nouvelle synergie basée sur un nouveau modèle de partenariat « gagnant-gagnant ».

Les potentialités d’investissements sont immenses au Gabon. L’agriculture, l’industrie du bois, les télécommunications ou encore l’énergie offrent des opportunités d’affaires pour les investisseurs désireux de faire partie de la course à la croissance nationale. Pour les prochaines années, le pays souhaite investir 21 milliards de dollars pour renforcer son segment infrastructures et soutenir les pôles de croissances hors pétrole. Mais ce vœu ne peut être réalisé sans la contribution du secteur privé qui représente pour l’Etat environ 47% des investissements annoncés dans le secteur des infrastructures. Et c’est justement par le canal des passerelles comme le Forum souverain de la Banque islamiste de développement (BID) organisé à Libreville que le pays veut convaincre les investisseurs des « potentialités (…) de notre économie » qui selon Madeleine Berre, la ministre de la Promotion des investissements sont « porteuses de croissance et de richesse ».

Cette trajectoire explique par ailleurs que depuis quelques années, le Gabon dispose d’un certain nombre d’outils permettant de faciliter les investissements et d’améliorer le cadre des affaires qui est toujours selon la ministre « une priorité permanente du gouvernement dans le cadre du Plan de relance économique ». Ces outils permettent non seulement de créer un cadre d’affaires assoupli et flexible mais également de répondre aux enjeux de développement économique national. Partant de cela, l’enjeu pour le gouvernement demeure d’intensifier l’investissement vers les projets structurant que propose le Gabon. En la matière, « la volonté du gouvernement de renforcer les partenariats avec les investisseurs institutionnels des pays membres de la BID » parait capital pour le Gabon qui souhaite formaliser le modèle de partenariat « gagnant-gagnant ». Le 4e forum des fonds souverains de la BID s’achève donc sur l’espoir que les projets intégrés dans le Plan de relance économique aient convaincu les investisseurs présents lors de la rencontre.


Michael Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs