Comité de pilotage Régional : La dynamique du tissu industriel sous-régional en discussion

mardi 17 octobre 2017 Economie


La troisième réunion du Comité de Pilotage Régional (CPR) conjoint du Programme de Restructuration et de Mise à Niveau de l’Afrique Centrale (PRMN) et du Programme Infrastructure Qualité de l’Afrique Centrale (PIQAC) a été lancé hier, lundi 16 octobre. Programmée sur cinq jours, elle permettra de faire le point sur les activités réalisées dans le tissu industriel.

Officiellement, c’est le 18 octobre prochain qu’aura lieu, la cérémonie d’ouverture de la réunion du Comité de Pilotage Régional (CPR) mais depuis hier, lundi 16 octobre, les travaux de la troisième réunion du Comité de Pilotage Régional (CPR) conjoint du Programme de Restructuration et de Mise à Niveau de l’Afrique Centrale (PRMN) et du Programme Infrastructure Qualité de l’Afrique Centrale (PIQAC) ont été lancés. Cette réunion doit permettre de faire le point sur les activités réalisées et de discuter des activités à venir en présence de tous les acteurs concernés.

Etalée sur cinq jours, la réunion permettra notamment aux participants de faire le point sur l’état d’avancement des programmes, de présenter les résultats obtenus au cours de l’année écoulée et d’échanger sur les bonnes pratiques et aspects techniques du PRMN et du PIQAC. Dans ce sens, des ateliers de formation technique, un séminaire portant sur la restructuration des entreprises, animées par le PRMN, et un atelier présentant les documents relatifs à l’infrastructure qualité en Afrique Centrale développés dans le cadre du PIQAC, seront organisés pendant la semaine. La rencontre permettra de même, de discuter de la pérennisation des acquis des deux programmes.

Financé par l’Union européenne (UE) à hauteur cumulé de 8,3 milliards de francs CFA de, le PRMN et le PIQAC sont deux programmes initiés par la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), en concertation avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). Les deux programmes ont été mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI). Ils visent respectivement à soutenir la dynamique de mise à niveau, l’amélioration de la compétitivité du tissu industriel et des entreprises de services et à renforcer la compétitivité et la diversification des secteurs productifs à travers l’opérationnalisation des infrastructures qualité régionales et nationales et leur mise en réseau.


Michael Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs