Compatriotes engagés, rejoignez l’A.N.G !

mercredi 8 mars 2017 Politique


Tel semble être l’essentiel du message livré à ses compatriotes par Docteur Akure Davin, chef de file de l’Alliance pour le Nouveau Gabon, formation politique gabonaise de l’opposition, qui sonne la mobilisation pour un changement qui passe, à ses yeux, par la concertation entre filles et fils du pays, en vue de débattre des questions vitales, celles sur lesquelles devraient être jugés les politiques qui, selon lui, n’ont pas fini de s’illustrer par une gouvernance chaotique, leur manque d’objectifs précis, leur amateurisme et leur cupidité. Toute chose qui se solde par une perte de confiance vis- à- vis des populations.

C’est en somme un tableau sombre qu’a peint Akure Davain ce 6 mars 2017 à la Chambre de commerce de Libreville. Le médecin qui a emprunté à son jargon n’a pas manqué de décrire une société en crise en quête de remèdes. Ce qui recommande, selon lui, des acteurs politiques qu’ils fassent leur introspection, se parlent franchement, comme pour dire que dialogue ne doit pas équivaloir à monologue si tant est que ce qui en fait l’objet se résume à la satisfaction des besoins fondamentaux des populations, qui engendre inéluctablement l’équilibre du pays qui ne cesse de dégringoler dans les notations d’organismes internationaux habilités.

En effet, Akure Davain reconnait à la suite du cabinet McKinsey et du Fonds Monétaire International, actuellement dans nos murs, entre autres, que le Gabon connait une crise multiforme sans précédent depuis trois ans, crise qui s’est accentuée au lendemain de l’élection présidentielle du 27 août 2016. C’est que la situation héritée de ce scrutin, surtout du résultat proclamé par la Commission électorale nationale autonome et permanente, Cénap, et la Cour constitutionnelle, qui ont, selon toujours Akure Davain, déclaré la vainqueur vaincu, demande une réflexion profonde, ce d’autant plus qu’elle s’accompagne d’un ralentissement de l’activité économique, d’une multitude de choix hasardeux et de la surdité politique du groupe d’hommes qui s’est emparé du Gabon, dixit Docteur Akure Davain.

Qui évoque les grands remèdes face aux grands maux. Pour sortir le Gabon de l’abîme dans lequel il se trouve, il faut nécessairement se serrer les coudes quand on est mu par l’idée de changement caressée par l’Alliance pour le nouveau Gabon. Il faut aux Gabonais surmonter leurs divergences, car comme on a coutume de dire ce qui nous unit est plus important et plus fort que ce qui nous divise. Au nom du « Gabon d’Abord » alors, Docteur Akure Davain demande à tous et à tout un chacun de se lever pour aller conquérir la Démocratie qui se présente à ses yeux comme une exigence pour des peuples vivant au XXIème siècle.

Ce siècle dit de la Communication, ce pourquoi, il n’a pas hésité de faire un détour par l’importance des médias et leur rôle dans les sociétés modernes avec au centre les nouveaux médias dont internet qui ouvrent tout pays au « village planétaire » appelé de tous ses vœux par Marshall Mac Luhan. Ce village planétaire auquel l’on n’accède pas sans connaître des désagréments, toute vérité n’étant pas bonne à dire, tout comme les trucages, l’intox ou la multitude d’artifices qui accompagnent les messages politiques notamment, continuent de souffrir de parti- pris.

Au-delà de tout ce qui peut être relevé dans le discours d’Akure Davain, il y a que ce dernier souffre comme plusieurs de ses compatriotes de voir un pays versé dans la parlotte, alors qu’il se meurt et doit absolument recourir au génie de tous ses fils quelque soit leur bord, pourvu qu’ils ne soient mus que par un seul idéal, celui de remettre l’Etat debout en réfléchissant à de nouvelles politiques de l’Education, de la Santé, du Sport, à l’érection de nouvelles structures hospitalières, sociales, j’en passe…


Dounguenzolou

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs