Concert de Magic System : Pari gagné !

lundi 30 octobre 2017 Culture & people


Après une dizaine d’années, le groupe ivoirien, Magic System, a de nouveau communié avec ses fans gabonais à l’occasion de la célébration de ses 20 ans de carrière musicale au chapiteau d’Angondjé. Des retrouvailles intenses !

A l’aéroport international de Libreville, jeudi 26 octobre dernier lors de son arrivé au Gabon pour la célébration de ses 20 ans de carrière, le groupe ivoirien Magic System, avait promis de venger musicalement parlant les éléphants de Côte d’Ivoire (Ndlr : battus par les Panthères du Gabon à Bouaké, il y a quelques semaines dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018). C’est chose faite ! A Angondjé, la salle du Chapiteau dédiée aux événements de ce genre a fait carton plein.

Accompagné des artistes locaux notamment Créole, Lova-Lova Anelka et Shan’l La Kinda, les « Magiciens » comme ils ont été surnommé au Gabon ont joué durant deux heures des tubes cultes tels que « 1er Gaou », titre de l’album éponyme sortie en 2000, « Taper dos » répertorié dans l’album « Ki Di Mie ». Une prestation couronnée par une vive émotion ponctuée par l’hétérogénéité des fans émanant de divers horizons. En effet, la salle transformée lors du passage du groupe en gigantesque boite de nuit n’est pas restée muette à l’explosion musicale.

Des cris de joie mêlés au pas de danse inondaient la salle et accompagnaient les artistes dans leur spectacle. Dès leur entrée sur scène, le groupe l’avait averti : « Vous n’allais pas vous asseoir ce soir ! ». Cela a été le cas !

Conscientisation

Cet élan d’émotion n’a cependant pas éloigné les artistes de leur mission pédagogique et de conscientisation. Le groupe a invité les Gabonais à ne pas suivre la voie de la Côte d’Ivoire, emporté entre 2010 et 2011 dans une crise meurtrière. A’salfo, leader vocal n’a pas manqué de rappeler les propos de feu Houphouët Boigny, « le vrai bonheur, on ne l’apprécie que lorsqu’on l’a perdu ». L’artiste de rajouter « Je vous entends parler de partout ! On crie ici ! On fait ça ! Non, vous n’avez pas besoin de cela ! Le Gabon est un très beau pays et nous devons tous prier pour que les démons de la division s’éloignent du Gabon et que le pays soit une terre de paix ». Le groupe fait référence aux tensions politiques nées de la dernière élection présidentielle qui secouent actuellement le pays et plongent les Gabonais dans la confusion et la division.

Pari réussi pour Direct Prod

Loin de cet air d’acharnement du groupe contre un possible chaos, la maison de production Direct Prod, à l’origine de cet évènement sort une nouvelle fois muri. Mais pas question de prise de tête. « Réussite parfaite ! On a rempli le contrat, 1500 personnes, c’est une fierté. On a eu tous ces titres qui nous ont fait rêver au début des années 2000. Je pense que tout le monde est parti satisfait », s’est félicité le chargé de communication de la maison de production Direct Prod, Erickson « Le Guide ».


Michaël Moukouangui Moukala

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs