Crise dans l’Education : De la prison centrale Bertrand Zibi envoie un million de FCFA aux enseignants suspendus !

mardi 14 mars 2017 Société & environnement


Malgré son séjour carcéral l’ancien député Bertrand Zibi continue de faire parler de lui et pas que pour des raisons politico-politiciennes. Et pour preuve ce célèbre prisonnier, certainement l’un des plus connus du Gabon vient de voler au secours des enseignants grévistes. Ce lundi 13 mars courant, il a fait parvenir aux membres de la CONASYSED réunis en assemblée générale au terrain de basket d’Awendjé une enveloppe d’un montant d’un million de Francs Cfa. Laquelle enveloppe est destinée aux enseignants dont les salaires ont été suspendus par le Gouvernement. Un élan de générosité qui va très certainement faire couler beaucoup d’encre et de salive.

Depuis sa cellule de la prison centrale de Libreville, l’ex député Bertrand Zibi vient de marquer un grand coup. Ce dernier a tout simplement gracieusement offert 1 million de franc aux 807 enseignants suspendus de solde. Un don parvenu au bureau de la CONASYSED, réuni en assemblée générale, hier lundi 13 mars 2017. « Une réponse à l’appel de solidarité des enseignants grévistes qui réclament de meilleurs condition de travail » a déclaré Mael Zibi, frère et par ailleurs porte-parole de l’ancien député de Minvoul incarcéré depuis juillet dernier.

A en croire l’émissaire du jour, Bertrand Zibi a mis son dernier salaire de député au profit des enseignants pour ainsi contribuer à l’élan de solidarité et marquer sa solidarité envers la CONASYSED. Un don comme il fallait s’y attendre accueilli par une salve d’applaudissements des syndicalistes. «  Nous ne pouvons qu’être satisfaits vu que notre action est entendue et suivie même dans les geôles de ‘’sans famille’’. L’acte du député nous réconforte encore plus ! », a confié un enseignant gréviste.

Une action de solidarité qui va certainement alimenter les conversations dans les salons feutrés et autres grands places du Gabon. Pour rappel, Bertrand Zibi a été interpellé et placé sous mandat de dépôt à la suite des contestations du dernier scrutin présidentiel. Présenté comme l’un des soutiens de l’opposant Jean Ping, l’ancien député de Minvoul avait claqué la porte du Parti démocratique gabonais, PDG, en juillet dernier lors d’un meeting dans sa circonscription électorale en présence du Président de la République, Ali Bongo Ondimba à l’époque en tournée républicaine peu de temps avant la présidentielle d’août 2016. C’est pourquoi bon nombre d’observateurs de la vie politique gabonaise considèrent l’incarcération de Bertrand Zibi comme une « détention politique ».


Tony Muru

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs