CV4C : Brainforest va collaborer avec les médias

dimanche 27 mai 2018 Speciales


Mme Ntsame Ollomo, responsable du projet Voix des Citoyens pour le changement : Observation Forestière dans le bassin du Congo (CV4C ) qui était accompagnée de ses collaborateurs en charge de la partie technique et du responsable de la communication, Germain Djeuking, a organisé vendredi dernier à Libreville, une rencontre avec les hommes et femmes des médias pour mettre en place un cadre formel de collaboration durable avec l’ONG Brainforest.

Représenté par Mme Ntsame Ollomo, responsable du projet dénommé Voix des Citoyens pour le changement : Observation Forestière dans le bassin du Congo (CV4C ), l’ONG Brainforest a organisé une rencontre vendredi dernier à Libreville. Une rencontre à laquelle était convié un panel de journalistes. Objectif : créer un cadre formel pour une meilleure collaboration relative à la vulgarisation des informations en matière de gouvernance forestière.

Après présentation du projet et des enjeux de la communication par Germain Djeuking, les représentants de Brainforest ont devisé avec les journalistes. A l’issue des échanges, il a été décidé de porter sur les fonds baptismaux un réseau de journalistes, de renforcer les capacités en matière de gouvernance forestière et organiser des rencontres mensuelles, entre autres. « Cette rencontre a été organisée pour améliorer la synergie qui existe entre Brainforest et les médias pour une optique de transparence. Il faut que ce qui se passe en matière de forêt soit au vu et su de tous. Il y a beaucoup d’exploitations forestières illégales dans le pays, le non respect des droits au bénéfice des forêts communautaires », a déclaré Mme Ntsame Ollomo qui a annoncé plusieurs activités d’observations et de surveillance forestière pour l’année 2018.

Bon à savoir, le projet Voix des Citoyens pour le changement : Observation Forestière dans le bassin du Congo (CV4C ) a pour objectif global de renforcer la contribution des acteurs non étatiques, organisations de la société civile, populations autochtones et communautés locales pour l’amélioration de la gouvernance forestière et la gestion durable des forêts dans 5 pays du bassin du Congo. Il prévoit l’amélioration de la qualité et de la disponibilité des informations de sources indépendantes sur la conformité aux normes juridiques en matière forestière et foncière.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs