Dérivés pétroliers : Enième hausse !

lundi 4 juin 2018 Economie


Tributaires de la hausse des cours du baril du pétrole, les carburants et gaz butane viennent encore de subir une nouvelle inflation. Une situation qui aura inévitablement des conséquences sur le panier de la ménagère.

Depuis le déclenchement de la crise du secteur pétrolier, le consommateur gabonais paie le prix fort de cette situation. A la crise galopante, ce dernier constate à ses dépends quasi quotidiennement des augmentations, la plupart du temps inexpliquées, des prix des produits dérivés du pétrole, (Ndlr : carburant, gaz butane…), malgré des tensions de trésoreries perceptibles. En effet, en ce début de mois, des nouvelles augmentations viennent d’être annoncées. De 575 francs CFA, le litre de gasoil est passé à 625 francs CFA. Idem pour l’essence qui passe de 620 francs CFA à 670 francs CFA. De son côté, le prix du gaz butane connaît également la même hausse et est porté à 5950 francs CFA.

Ce que déplorent les consommateurs qui craignent des répercussions généralisées sur la consommation courante, alors que l’emploi se raréfie. Et cerise sur le gâteau, le gouvernement annonce une réduction de la masse salariale. Conséquence : le pouvoir d’achat des ménages prend un sérieux coup. De leur côté, les associations des consommateurs notamment l’Organisation gabonaise des consommateurs (OGC) annoncent « des actions fortes », car disent-elles la situation ne peut pas continuer ainsi. Si un consensus n’est pas trouvé, la situation pourrait dégénérer à Libreville et conduire à des crises en particuliers dans le secteur du transport.

Si la situation des prix de carburant est certes tributaire des fluctuations du marché du pétrole, toutefois, cette hausse surplombe les augmentations des prix de dérivés du pétrole effectuées par le passé au Gabon. A qui profitent donc ces augmentations ?


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs