Dossier/Attaque terroriste : La réaction de Jean Ping !

lundi 19 juin 2017 Politique


Après l’attaque des rédactions, la coalition pour la Nouvelle République, proche du farouche opposant d’Ali Bongo Ondimba,(Ndlr :Jean Ping), par son porte voix, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi vient, a exprimé samedi écoulé, la réaction de son leader tout en appelant l’Union Européenne à s’impliquer « sans retenu dans l’enquête ouverte par le Procureur de la République ».

Les populations gabonaises attendaient vivement la réaction de Jean Ping suite aux évènements malheureux du vendredi 16 juin dernier avec la tristement célèbre visite de quatre rédactions par des hommes encagoulés et armés. Celle-ci ne s’est pas fait attendre. Et pour preuve, samedi dernier, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Porte-parole de la coalition pout la Nouvelle République autour de Jean Ping s’est empressé d’exprimer les questionnements de son leader autour de cette affaire qui renferme plusieurs mystères. « (…) que 24 heures après qu’il se soit rendu à la police, l’arrestation de Monsieur Roaland Désiré Aba’a Minko ne soit toujours pas rendu publique par le Procureur de la République ou tout autre autorité compétente », a déclaré Jean Gaspard Ntoutoume Ayi.

Une posture qui selon ce dernier suscite des interrogations de Jean Ping sur le silence du Gouvernement notamment du Ministère de l’Intérieur « devant des faits dont la gravité a requis l’intervention du Procureur de la République, notamment en ce qui concerne la sécurité des bâtiments publics. Comment rassurer les milliers de fonctionnaires qui doivent se rendre à leurs lieux de travail ce lundi 19 juin, ainsi que les usagers de l’administration ? ». Des attaques qui surviennent trois jours (3) avant l’arrivée en terre gabonaise des enquêteurs de la Cour Pénale Internationale (CPI), une coïncidence qui éveille les interrogations de Jean Ping.

« Comment ne pas s’interroger sur l’intérêt pour certains de voir sombrer le pays dans la confusion et le chaos, afin de justifier de l’installation d’une situation d’exception ? Le président Jean Ping attire l’attention de l’opinion et de la communauté internationale sur la nécessité de ne pas se servir opportunément de ces évènements, auxquels ni lui, ni la coalition ne sont mêlés d’aucune manière pour créer au Gabon une situation d’exception à travers laquelle tous les excès et toutes les violations trouveront leur justification » a rajouté Jean Gaspard Ntoutoume Ayi.
Le camp de Ping a ainsi levé l’ambiguïté liée à son approche et sa vision politique. « Le président Jean Ping et la coalition pour la nouvelle république condamnent avec la plus grande fermeté toute violence politique et tout acte à caractère terroriste. C’est le lieu de rappeler si cela était encore nécessaire, l’attachement de Monsieur Jean Ping aux principes de la démocratie et aux valeurs républicaines » a renchérit Ntoutoume Ayi.

Pour apporter une clarté dans cette rocambolesques affaire dont le dénouement est vivement attendu par les populations gabonaises et les chancelleries accréditées au Gabon, la coalition pour la nouvelle république et Jean Ping ont invité « l’Union Européenne, parce que c’est depuis son territoire que Monsieur Roland Désiré Aba’a Minko s’est rendu à la police, à s’impliquer sans retenu dans l’enquête ouverte par le Procureur de la République » a conclu Jean Gaspard Ntoutoume Ayi.


Tony Muru

Vos commentaires

  • Le 19 juin à 15:21, par gabao.kool En réponse à : Dossier/Attaque terroriste : La réaction de Jean Ping !

    BOA pense pouvoir entuber la CPI avec ses agissements rocambolesques. C’est lui qui a envoyé Abaa Minko mener cette blague opération pour mettre Ping le dos contre le mur à la proche de la CPI. Se croyant plus stratégique, BOA s’est finalement tiré une balle dans son pied. En effet , le monstre est en déphasage avec la réalité des temps modernes, qui ne s’accorde pas avec cette perspective des faits. Dit-on, le naturel revient toujours au galop quand on le chasse, l’inculte BOA s’est vite imprégné des formules Dadaistes dès son jeune âge. Ainsi il se croire la pierre angulaire des circonstances, il doit de ce fait être adulé se disant pour l’essentiel des peuples Gaboma. Même les instances internationales doivent être aussi sous sa botte comme le sont les bouffons qui se fixent à son derrière pour renifler avec plaisir l’air pollué qui en provienne. Mais, l’ère des Idi Amin Dada est aujourd’hui un anachronisme des temps modernes, c’est un temps ancien qui a gravement décapité la dignité et la valeur humaine. Quant à la terreur dont font toujours appel des tyrans tels que BOA et Idi Amin Dada, elle restera à jamais le guide des consciences obscures et le propre des esprits obtus. Que BOA prenne note.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs