Dossier/Attaque terroriste : Séraphin Moudounga accuse le pouvoir !

lundi 19 juin 2017 Société & environnement


Suite aux récentes attaques sur plusieurs rédactions locales, le Docteur Séraphin Moudounga, Président honoraire des « Démocrates » vient a publié sur sa page facebook, une déclaration dans laquelle il accuse ouvertement le régime en place de les avoir orchestrées.

L’actualité actuelle gabonaise n’a pas laissé indifférent Séraphin Moudounga, ancien Ministre de la Justice d’Ali Bongo Ondimba, qui accuse ouvertement l’actuel régime d’être à l’origine des récentes attaques terroristes. « La manipulation grotesque, faute d’intelligence suffisante, la nouvelle manœuvre machiavélique à souhait, tel que cela est enseigné à quiconque veut installer une tyrannie, ou tout candidat à la puissance tyrannique, par l’Américain Robert Greene dans son ouvrage intitulé ‘’Les manœuvres du Pouvoir’’ vise à retourner l’opinion nationale et internationale contre le président élu Jean Ping », soutient Séraphin Moudounga.

Dans son analyse, l’ancien Ministre de la justice est d’avis que l’assaut des rédactions constitue la preuve palpable que le pouvoir veut instaurer l’Etat d’urgence « dont le commencement serait d’empêcher, les meetings de l’opposition dans les arrondissements de Libreville ainsi que pour dissuader le peuple gabonais de collaborer avec la CPI dont l’arrivée est annoncée, pour la détourner du chemin de la vérité sur les atrocités et autres barbaries que subit le peuple gabonais depuis le 31 août 2016. Voilà un nouveau prétexte pour des nouvelles arrestations arbitraires et des nouveaux assassinats », a ajouté l’ancien Ministre de la Justice d’Ali Bongo Ondimba.

Sans en démordre, le Dr Moudounga affirme « si le dessein inavoué est de signifier au monde que le Gabon est un pays menacé de terrorisme, il ne fallait pas mieux pour solder le dernier crédit d’attractivité et d’hospitalité gabonaise ». Une situation qui pourrait selon le docteur convaincre les investisseurs déjà établis de fermer boutique. Pour l’ex-Ministre de la justice « des mobilisations doivent être organisées partout, pour dénoncer ce machiavélisme honteux, pour mettre en garde les dirigeants contre toute action attentatoire à la sécurité et à l’intégrité du Président élu Jean Ping à celle de tout leader politique et de la société civile ainsi que des gabonais qui souffrent face à l’accentuation de la dérive autoritaire, de la tyrannie sanguinaire contre laquelle nous sommes tous appelés à mettre un terme avec l’aide de tous les épris de paix et notamment l’Union Européenne ».


Tony Muru

Vos commentaires

  • Le 29 juin à 11:29, par serges dry En réponse à : Dossier/Attaque terroriste : Séraphin Moudounga accuse le pouvoir !

    c est un gouvernement en manque d inteligeance ,il accuse le pauvre quifait dans la location d voitures d avoir accepter alor qu il n etait pour rienaujourd hui le gar se retrouve dehor apres l avoir retenu dans les commissariat et malheurement ses sot disant enqueteur ne metrisant par leur dommaine leur metier voila que l enquete n a pas abouti meme pour laurent abagha minko ,cmment se fait il qu un collonnel des forses armée sans etre protegé il trouve les especes de carrecaces deplaque de poste de televiseur devant le batiment d africa n°1 il le prend sans les gantsil n echappera pas aux emprunt si est seulemnt si cest un( montage)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs