Dynamique Unitaire : Jean Rémy Yama bientôt assigné en justice !

jeudi 4 juillet 2019 Politique


Mettant en doute les preuves de vie d’Ali Bongo Ondimba lors d’un discours au nom de la Dynamique Unitaire (DU), Jean Rémy Yama risque d’être assigné en Justice dans les tous prochains jours à en croire une communication du Ministère de l’Intérieur, de la Justice, Garde des Sceaux publiée ce 03 juillet 2019 sur sa page Facebook officielle.

« Connaissant la propension d’Ali Bongo Ondimba à intervenir ou à apparaître à la moindre occasion, et à l’analyse de tous ces faisceaux d’indices, la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire a l’intime conviction que le Chef de l’État Ali Bongo Ondimba est mort, il n’existe plus », a récemment déclaré Jean Rémy Yama. Une déclaration qui a visiblement suscité le courroux du pouvoir de Libreville. Lequel pouvoir qui a immédiatement réagit par le billet du Ministère de l’Intérieur, de la Justice, Garde de Sceaux.

« Une telle déclaration, sans aucun fondement, de la part de ce responsable syndical dénote, une fois de plus et de trop, une volonté manifeste de créer le trouble et la confusion dans l’esprit des populations. Elle vise par ailleurs à susciter une certaine psychose auprès de nos partenaires au développement et incidemment à affecter l’environnement des affaires, l’ordre public et la cohésion sociale », peut-on lire dans le communiqué rendu public par le Ministère de l’Intérieur et de poursuivre : « tout en affirmant l’engagement de notre pays à garantir la liberté syndicale et la liberté d’expression, il n’en demeure pas moins que celles-ci sont encadrées ; l’attitude ainsi affichée par Monsieur Jean Rémy Yama l’expose à des poursuites pénales pour propagation de fausses nouvelles » conclu le Ministère de l’Intérieur.

Un projet dénoncé par Marcel Djabioh. « Dynamique Unitaire énumère les faits qui le conduisent à la conclusion selon laquelle pour elle, le chef de l’exécutif serait mort, n’existerait plus… par conséquent, si les autorités administratives et judiciaires estiment que pour avoir dit tout haut, ce que les gabonais pensent tout bas, parlant même du sosie, le leader de la Dynamique Unitaire doit être mis aux arrêts, ils doivent par soucis de justice, étendre cette action à toute personne exprimant ce sentiment en public ou en privé » a-t-il conclu.


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs