Edito : Malédiction, vous avez dit malédiction !

mardi 24 janvier 2017 Speciales


Philippe Doucet, reporter lors de la Can Total Gabon 2017 a craché le mot, comme pour signifier, au vu de la bonne prestation des joueurs de la sélection nationale gabonaise pendant leur troisième rencontre les ayant opposé au Cameroun, qu’il était presqu’inconcevable que les « Panthères » soient freinées dans leur élan à ce niveau de la compétition. Mais, l’élimination est consommée, bien qu’avec amertume.

Cela n’était plus arrivé à un pays organisateur depuis 23 ans, avons-nous appris, depuis la Coupe d’Afrique des Nations organisée par la Tunisie. D’où la question : « Qu’est-il arrivé au Gabon ? ». Une équipe qui est pourtant montée en puissance au fur et à mesure de l’évènement ! D’aucuns nous répondront que cela est à mettre au compte de dame malchance, d’autres parleront, eux, de manque de préparation. Que l’on penche d’un côté ou de l’autre, la réalité est là, implacable, une fois encore l’équipe nationale du Gabon a déçu son public, un public qui attendait plus, même s’il faut avouer que les conditions dans lesquelles elle s’est lancée dans la compétition étaient jugées minimales : presque pas de matchs de préparation, pas de regroupement digne de ce nom, presque pas de soutien du grand nombre surtout en début de compétition et un climat socio-politique quasi-délétère. Bref, un cocktail explosif qui prédisait la mauvaise fortune connue par les « Panthères ».

Personne ne s’opposerait à l’idée que pour aller loin dans une coupe d’Afrique, il faut se préparer efficacement, comme quoi « qui veut voyager loin doit ménager sa monture ». Aujourd’hui, c’est comme si le ciel était tombé sur la tête des Gabonais qui garderont longtemps dans leur mémoire l’image de cette élimination précoce, ce au moment où, disent certaines langues, le politique tentait de capitaliser la Can en amenant les citoyens se réconcilier avec eux-mêmes, car divisés depuis la fin du processus électoral et prêts à en découdre les uns avec les autres au vu du climat qui prévaut ces temps derniers, climat marqué par des invectives, même par presses interposées, ce qui certes donne l’impression de vivre en démocratie, mais ne manque pas de déteindre sur l’image d’uns société naguère paisible et accueillante.

Faut-il, comme disent certains, aux Gabonais, s’asseoir un temps pour méditer sur leur sort ou doivent-ils continuer à évoluer sans tenir compte de certaines déconvenues ? La première option, sans être décideur, parait être la meilleure, si tant est que le pays reste résolument tourné, ainsi que l’indique le président de la République, vers l’émergence promise au peuple à l’horizon 2025. Quelle résonnance a l’élimination prématurée de la sélection nationale gabonaise de cette 31ème Can ? Question que tout le monde se pose actuellement, observant les faits et gestes des contemporains, à l’idée que la sortie des « Panthères » de la compétition est susceptible de rejaillir sur l’avenir socio- politique immédiat, surtout lorsque l’on est convaincu de ce que de nombreux Gabonais boudaient cette Can, estimant que le moment pour l’organiser sur nos terres était mal choisi, non seulement en termes de préparation, mais aussi parce que l’atmosphère prévalant après l’élection présidentielle du 27 août 2016, ne présageait rien de bon du moins dans l’immédiat.

Est-ce suffisant pour affirmer que la malédiction est en train de s’abattre sur nos vaillants combattants et sur notre nation par ricochet ? C’est trop s’avancer quand on sait qu’il suffit peut- être au Gabon de mieux entrevoir l’avenir en ayant à cœur de donner la meilleure image qui soit de lui, en commençant bien-entendu par mettre l’accent sur la préparation sans laquelle rien ne réussit, même à l’athlète le plus performant. L’histoire du roi Pelé et de Mohamed Ali dit Cassius Clay est plus qu’édifiante.


Dounguenzolou

Vos commentaires

  • Le 24 janvier à 10:40, par boumba Jean En réponse à : Edito : Malédiction, vous avez dit malédiction !

    comment vouez-vous que l’équipe Gabonaise aille plus loin quand vous même Gabonais prenez le temps d’aller bloqué votre équipe avec les cadenas en brousse,comment voulez-vous que votre Equipe aille plus loin a une compétition comme la CAN ou tout une nation prône nuire l’équipe sachant que ce que l’on fait est spirituel ne vous étonner pas que l’équipe sort au premier tour les gabonais eux même sont a la nuisance de leurs équipe en lisant le match Cameroun & le Gabon . le gabonais étaient partant pour les quart des final mais qu’est qui s’est passé ce les gabonais eux même qui ont fétiche sur leurs propre l’équipe n’aller pas cherche loin vous même aviez attacher votre équipe avec les fétiches j’ai vu le jour du match les maillots des joueurs attachés avec des chaines sur internet les images su culaient d’autre entourés des bougies vous oublié que spirituel et que font des esprit quand vous les contactés ils agissent et voila ce qui c’est passé ce jour du match ce vous même gabonais vous n’aimez pas votre pays n’allez pas chercher ailleurs les bouquet émissaire je me demande s’il y’a vraiment les vrais gabonais dans ce pays Gabon ? comment les gents peuvent poignarder les couteaux a leurs propre cuisse s’est du jamais vu nous ne somme pas seul sur terre y’a des esprits autour de nous mes quand vous allez provoquer qu’est-ce qu’ils font d’après vous ? et voila la cause de votre sorti de la CAN EN BON ENTENDEUR SALUT

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 10:38, par Angue En réponse à : Edito : Malédiction, vous avez dit malédiction !

    Je pense que le véritable problème de cette équipe c’est au niveau de management de nos dirigeants il ya trop de négligence aucune préparation physique aucun match amical et vous voulez que notre équipes produit quel résultats ? C’est vraiment dommage on organise une compétition qui ne nous profite même pas pufff

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 11:22, par Mengue En réponse à : Edito : Malédiction, vous avez dit malédiction !

    Moi personnellement je nattene plus rien de cette équipe nous sommes habitué à la défaite ce n’est pas nouveau donc qu’on arrête de nous faire le bruit je considère seulement que nous ne sommes pas à la hauteur c’est tout

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 13:07, par Junior En réponse à : Edito : Malédiction, vous avez dit malédiction !

    Notre équipe la c’est la honte

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 16:43, par ibrahim En réponse à : Edito : Malédiction, vous avez dit malédiction !

    C’est l’opinion que partage la très grande majorité des gabonais.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 16:50, par ines En réponse à : Edito : Malédiction, vous avez dit malédiction !

    la CAN du sang, les Gabonais l’ont rejeté en masse.

    Répondre à ce message

  • Le 25 janvier à 17:01, par ada En réponse à : Edito : Malédiction, vous avez dit malédiction !

    C’est une insulte aux centaines de nos compatriote lâchement assassiné au QG de Ping par le pouvoir illégitime il y’a tout 3 mois. Ils ne respectent même de nos valeurs Bantous.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs