Education/Bourse d’études : Les élèves vent debout contre les nouveaux critères d’attribution !

lundi 8 avril 2019 Société & environnement


Les élèves de plusieurs établissements d’enseignement secondaire du Gabon ont battu ce jour le macadam pour opposer leur refus catégorique aux réformes annoncées récemment par le gouvernement, notamment celle portant sur les nouveaux critères d’attribution des bourses d’études.

La rentrée des classes, après deux semaines de vacances intermédiaires, n’a pas eu lieu ce lundi 8 avril 2019 comme prévue dans la quasi-totalité des établissements publics d’enseignement secondaire au Gabon. Mettant en pratique un appel à manifester contre les mesures modifiant les critères d’attribution de la bourse d’étude au Gabon, (Ndlr : appel lancé la semaine écoulé sur les réseaux sociaux, les élèves du Gabon, d’une seule voix se sont levés pour dire ‘’Non’’ à cette mesure et revendiqués son annulation. Le mouvement, qui, fait suite à une pétition lancée dernièrement, a débuté sur les coups de 9h au lycée technique national Omar Bongo avec une Assemblée générale soutenue par les responsables de cet établissement et une ONG dont le nom n’a pas été révélé.

Au cours de cette assemblée, le corps administratif et professoral a manifesté son soutien aux élèves qui entendent montrer à la face du monde leur mécontentement. Leur stratégie a consisté à rencontrer directement le Ministre de l’Education nationale ou à défaut des représentants du peuple, les députés, pour dire « Non » à cette réforme qualifiée de trop. « Rendez-nous, nos bourses ! », « Nous revendiquons l’annulation de la mesure modifiant les critères d’attribution de la bourse d ‘études au Gabon », ont scandé les élèves durant leur marche. Après une longue procession ayant enregistrée la présence effective des élèves de différents établissements d’enseignement secondaire de Libreville dont, EPI, le lycée de Bikélé, celui de Sibang et bien d’autres, le mouvement bute au carrefour STFO à un cordon sécuritaire de la police. La tension monte et la situation ne tarde pas à dégénérer. La police disperse les élèves à coups de bombe lacrymogènes. Certains élèves reçoivent des coups de matraque, tandis que d’autres sont interpellés. Cet échange musclé va mettre un terme au mouvement.

Même son de cloche à l’intérieur du pays

A Makokou, Oyem, Port-Gentil, à Mouila et dans d’autres villes du pays, les élèves ont également répondu à cet appel en se levant pour leurs « droits ». A en croire des sources bien introduites, le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé dit vouloir recevoir les représentants des élèves pour discuter de cette réforme. La rencontre sauf changement de dernière minute devrait se dérouler mercredi 10 avril courant. Les élèves qui attendent de pieds fermes l’issue de la rencontre. Ces derniers comptent reprendre le chemin des salles de classe après avoir passé leur message aux autorités compétentes.

Pour rappel, la réforme querellée est un récent projet de décret proposé par le ministre de l’Enseignement supérieur, Jean De Dieu Moukagni Iwangou et adopté par le conseil des ministres. Le projet fixe les conditions d’attribution, de transfert, de suspension, de suppression, d’orientation, de réorientation de bourses ainsi que les modalités de prise en charge par l’Etat, d’allocation et de prêt de bourses aux étudiants. Il a pour objectif d’adapter les conditions d’attribution des bourses aux « évolutions économiques actuelles ». Le projet conditionne notamment l’attribution de la bourse d’étude par la note de 12/20 au baccalauréat et l’âge requis de 19 ans au plus au moment de l’examen. Présentée comme contraignante, cette réforme pourrait disqualifier de nombreux élèves au regard de l’âge de la sortie aux lycées au Gabon.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs