Education/ Réformes : ABC solidaire des élèves courroucés

jeudi 11 avril 2019 Politique


Lors d’une déclaration au siège de son parti politique hier mercredi 10 avril courant, le président du Rassemblement Pour la Patrie et la Modernité (RPM), Alexandre Barro Chambrier, (ABC), a, soutenu le mouvement d’humeur des lycéens et collégiens. Ces derniers opposent un refus catégorique aux réformes de l’éducation prises lors du dernier Conseil des Ministres.

Le président du Rassemblement Pour la Patrie et la Modernité (RPM), Alexandre Barro Chambrier a pris position en faveur des jeunes gabonais. En cause, la suppression de bourse scolaire à tout élève ayant obtenu moins de 12 de moyenne au Baccalauréat avec un plafonnement de l’âge d’accès à la bourse estudiantine à 19 ans. « Ces élèves, nos enfants, s’indignent, à juste titre, de constater qu’au moment où le système éducatif se détériore, le régime illégitime en place trouve le moyen d’exiger une moyenne de 12 sur 20 au bac et l’âge de 19 ans pour se voir attribuer une bourse d’études » a d’entrée de jeu déclaré Alexandre Barro Chambrier (ABC), président du RPM.

Un durcissement des conditions d’attribution des bourses d’études dû « à la mauvaise gouvernance, du pillage en règle des ressources, des choix hasardeux, de l’improvisation, de l’amateurisme, bref, tout ceci est la preuve de l’incompétence de ce régime. Nos enfants ne doivent pas payer le prix de cette incurie » a affirmé ABC avant de poursuivre « prendre des mesures sur l’éducation présuppose, en amont, la réforme du cadre d’apprentissage, l’amélioration des conditions de vie des enseignants ; toutes choses à même d’influer positivement sur les résultats scolaires. Or, depuis 2009, l’Etat n’a fourni aucun effort dans ce sens. Au lieu de construire des lycées, il a transformé des écoles en collèges où certains enfants s’assoient à même le sol ; au lieu de construire des universités, il a fermé les campus. Il est à croire que pour ces gouvernants, le sort de la jeunesse gabonaise ne compte pas ».

Ce dernier de conclure « J’apporte donc tout mon soutien à cette jeunesse consciente et responsable, qui se bat pour défendre son droit à l’éducation. Par ailleurs, devant ces évènements qui dégénèrent en affrontements, j’invite instamment les pouvoirs publics, et particulièrement les forces de sécurité et de défense à faire montre du sens des responsabilités et de la nécessaire pondération face à nos jeunes compatriotes qui sont, avant tout, nos enfants ».


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs