Eglises de réveil : La nuisance !

mardi 20 juin 2017 Société & environnement


Les églises dites de réveil pullulent à Libreville, la capitale gabonaise, et dans les autres chefs lieux de provinces du Gabon. Elles sont, peut-on dire, en concurrence avec les bistrots. Si ici, l’on vient s’enivrer, là-bas, on vient dans le but d’écouter la bonne nouvelle. Sauf que les conditions dans lesquelles cela se produit suscitent des interrogations.

Combien de pasteurs comptent les églises de réveil aujourd’hui au Gabon ? Des milliers, cela ne surprend guère. Lorsque nous étions enfants, l’on nous apprenait, ce qui est vrai pour qui est croyant, qu’il n’y a qu’un seul Dieu, créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible, Dieu qui est partout, qui voit tout et entend tout. Il nous était également expliqué que le Tout puissant est célébré dans différents lieux de culte en raison des divisions qu’il y a eu dans le passé entre croyants. Certes, il est prédit dans les saintes écritures que dans la fin des temps, il y aura sur terre de nombreux faux prophètes, de plus en plus de gens qui parleront sans en avoir reçu l’onction, du Seigneur, mais de là à les comparer à tous ces pasteurs dont les églises font salle pleine tous les jours de culte !

Et pourtant, les agissements de plusieurs d’entre eux prêtent à confusion. Lorsque l’on est mis devant le fait accompli quand il nous est présenté un serviteur de Dieu ayant commis une faute grossière : vol, viol, assassinat… Et pourtant Dieu, lui-même, invite dans la Bible à travers Moïse, au respect des dix commandements ! Le pasteur, entend-on pour sa défense, est un être humain comme tout autre, mais cela suffit-il pour le disculper quand il commet des fautes relevant de la scélératesse ? Nous nous empresserons de répondre non ! Car, lui, plus que d’autres parmi lesquels ses ouailles doit faire l’effort d’être au dessus de tout soupçon, vu qu’il est lui oint du saint esprit, c’est ce qu’on entend souvent, et que pour cette simple raison, il se doit d’être dans des dispositions d’esprit particulières.

Hélas, on les retrouve souvent impliqués dans des affaires abominables qui souillent leur autorité, les vulgarisant et leur faisant perdre l’image de modèle que l’on a toujours eu d’eux. Par conséquent de nombreux Gabonais prennent à présent la résolution de tourner le dos aux églises et de s’en remettre à Dieu lui-même dans la gestion quotidienne de leur vie.
Que dire du vacarme qu’émettent ces églises de réveil et de leur capacité de nuisance quand on apprend par exemple qu’ils sont, du moins certains ‘’hommes d’église’’, à l’origine de divorces dans certains foyers ou de drames dans ceux- ci ?

Devant la lenteur des autorités quant à l’exécution des lois concernant les nuisances sonores pour ne citer que ce cas, il y’a lieu de s’inquiéter pour tous ceux dont l’habitation est voisine d’une église. Leur grand nombre nous fait parfois dire qu’il y aurait désormais plusieurs dieux et que c’est peut-être l’instinct animiste des Africains qui les poussent à se comporter ainsi. Au-delà, l’on se pose la question de savoir, en dépit du fait qu’il est recommandé d’aller partout annoncer la bonne nouvelle, pourquoi quelqu’un qui n’a réussi sur aucun plan dans son propre pays peut subitement venir se transformer en faiseur de miracles ailleurs que chez lui ? Quand bien même, la formule « Nul n’est prophète en son pays », a droit de cité.

Si Dieu est pour tous quel que soit notre positionnement et notre croyance, pourquoi la naissance d’autant de divisions entre Hommes d’église, entre églises et entre croyants ? Pourquoi certains veulent- ils que l’on ne croit qu’en leur message et pas à celui des autres s’ils sont tous réellement inspirés par le même Dieu ? Est-on obligé de crier pour se faire entendre du Seigneur quand on sait qu’il est partout et qu’il entend tout ?


Dounguenzolou

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs