Election à la HAC : Timothée Memey et Abel Mimongo auditionnés par l’AGPSI

jeudi 7 juin 2018 Société & environnement


Candidats à l’élection des membres de la Haute Autorité de la Communication (HAC) qui se tient ce samedi 9 juin 2018, Timothée Memey et Abel Mimongo, deux confrères expérimentés et par ailleurs am is de longue date étaient respectivement face aux membres de l’Association Gabonaise de la Presse Sportive Indépendante (AGPSI). Objectif : présenter leurs motivations, hier mercredi 6 juin courant à Libreville.

A quelques jours de l’élection des membres de la HAC, certains candidats à savoir Timothée Memey et Abel Mimongo ont expliqué hier mercredi, leurs motivations à leurs confrères, membres de l’Association Gabonaise de la Presse Sportive Indépendante (AGPSI ). « Je viens devant vous solliciter vos suffrages.J’imagine la difficulté que vous avez de choisir entre le grand frère Timothée Memey et moi. Il y a deux représentants des medias qui vont être voté. Deux personnes qui peuvent servir de contrepoids face aux 7 autres membres nommés par le pouvoir », a déclaré Abel Mimongo.

Après avoir dressé le tableau de la régulation, Abel Mimongo pense que la HAC doit miser sur l’accès à l’information, se départir des anciennes méthodes consistant a sanctionné à tout bout de champ et maximiser sur l’organisation pour des medias plus libres. Reconnaissant que les medias privés sont parfois défavorisés, le responsable de la rubrique sport au quotidien L’Union, Abel Mimongo estime que tous les medias doivent avoir accès à la subvention.

Pour Timothée Memey, présenté comme un journaliste libre dans sa pensée ayant cumulé plus de 30 ans de métier dans la presse écrite et audiovisuelle, radio, télé et en ligne, sa candidature est animée par l’envie d’apporter son expérience à la HAC. Se positionnant comme le défenseur des intérêts des journalistes, Timothée Memey met la formation et la dépendance financière des médias au centre de son action. « Il faut que la HAC ne soit pas un père fouettard, la HAC doit jouer un rôle majeur dans la formation des jeunes. Nous allons saisir les entreprises pour proposer une loi qui leur demandera de donner la publicité aux médias de manière rotative. Je proposerais d’aller dans le fonds de la presse pour permettre à tous les medias de souffler financièrement », a indiqué ce dernier.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs