Elections legislatives : Zacharie Myboto opposé au boycott

lundi 12 février 2018 Politique


Lors de la célébration du huitième anniversaire de l’Union Nationale, samedi 10 février dernier, son président, Zacharie Myboto a invité l’opposition radicale réunie autour de Jean Ping à ne pas boycotter les élections législatives à venir.

Profitant de la célébration du 8ème anniversaire de l’Union Nationale, Zacharie Myboto a invité la Coalition pour la Nouvelle République, CNR, à prendre part aux législatives qui pointent à l’horizon. « … y prendre part ne peut nullement être un acte de légitimation, d’allégeance ou de soumission des partisans à la personnalité morale organisatrice ? N’est ce pas dans ces conditions que nous sommes allés à l’élection du 27 août 2016 ? Qui avons-nous légitimé à ce moment là ? A qui avons-nous fait allégeance ? Si mous n’avons pas participé à cause de ce que nous savons de mal du Ministère de l’Intérieur, de la Cenap, de la Cour Constitutionnelle et de la Force Publique, serions-nous aujourd’hui dans la position de vainqueur dans laquelle nous sommes depuis lors ? », a déclaré sans sourciller Zacharie Myboto.

Pour le président de l’Union Nationale, l’opposition ne doit « laisser le moindre espace de liberté à Ali Bongo Ondimba et son parti le PDG pour prendre des forces et s’imposer à volonté au peuple ». Ce dernier de rajouter : « Nous sommes sur la bonne voie et nous devons continuer. Le renversement d’une dictature ne se remporte pas en peu de temps lorsque celle-ci s’est établie pendant un demi siècle ». Lors de son discours circonstanciel, Zacharie Myboto a également touché un mot sur les institutions gabonaises. « La conquête de l’Assemblée Nationale devra être, comme en 2016, une occasion pour le peuple gabonais, réellement acquis au changement grâce à son vote massif, de confirmer absolument cette volonté, en offrant à la coalition pour la nouvel république, une tribune d’expression de la légitimité de ses membres, pour poursuivre et renforcer l’objectif de la libération du Gabon ».

Une position partagée par plusieurs partis de la CNR. « C’est pour cela que plusieurs partis politiques membre de la coalition, dont l’Union Nationale, travaillent actuellement sur le dossier ‘’élection législative" dans l’esprit et la dynamique du 16 Aout 2016, couronné le 27 aout 2016. Les résultats de ses travaux seront rendus publics très prochainement. Ces partis politiques veulent prouver aux putschistes et au monde que, comme l’a dit Abraham Lincoln, ‘’ le bulletin de vote est plus fort qu’une balle de fusil ’’. C’est par le bulletin de vote que nous gagnerons ce combat de l’alternance démocratique dans notre pays », a renchérit Zacharie Myboto avant de conclure. « Vous êtes venu, ce 10 février 2018, célébrer le 8e anniversaire de l’Union Nationale, notre parti. Sachez qu’il poursuit toujours son idéal, celui de rassembler les forces et les énergies capables d’installer la démocratie et l’Etat de droit au Gabon ».


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs