Energie : Le FGIS et le groupe Eranove lancent Asokh Energy et Louetsi Hydro

mercredi 16 mai 2018 Société & environnement


Le Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS) et le groupe Eranove viennent de lancer les sociétés Asokh Energy et Louetsi Hydro. Initié lors du Forum des fonds souverains de la Banque islamique de développement (BID), ces sociétés ont été mises en place pour matérialiser deux projets hydroélectriques à Dibwangui dans le sud du Gabon et à Ngoulmendjim.

Après la signature en octobre 2016 d’un accord entre le gouvernement via sa cellule d’investissement le FGIS et le groupe Eranove, spécialisé dans la gestion du service public et la production d’électricité d’eau potable en Afrique, le projet global de construction de deux centrales hydroélectriques à Dibwangui et Ngoulmendjim vient de connaitre une nouvelle avancée. Pour définitivement matérialiser ces projets, deux sociétés viennent d’être lancées grâce à un partenariat entre le FGIS et le groupe français cité plus haut.

Nommées Asokh Energy et Louetsi Hydro, ces sociétés doivent contribuer à répondre à la double volonté du gouvernement gabonais de sécuriser l’offre énergétique dans les grands centres urbains et péri-urbains du pays et d’accroître la part de l’énergie hydroélectrique dans son mix énergétique. « Les centrales hydroélectriques s’inscrivent dans le cadre de la vision du Gabon Émergent à l’horizon 2025 » dont l’objectif est de couvrir l’ensemble des besoins énergétiques du Réseau Interconnecté de Libreville et ses environs par une offre compétitive, durable et créatrice d’emplois », explique l’Administrateur Directeur Général du FGIS, Serge Thierry Mickoto.

Impacts ?

La première nommée centrale hydroélectrique de Ngoulmendjim sera réalisée par la société Asokh Energy. Sa puissance est estimée à environ 73 MW, avec une productivité annuelle estimée de 550 GW/heures. Elle sera située sur le fleuve Komo, à 125 km de Libreville et devrait répondre au besoin d’énergie de plus de 500 000 habitants.Quant à la deuxième, celle de Dibwangui sera établie sur la rivière Louetsi. Sa puissance installée est- estimée à 15 MW pour un productible annuel estimé à 90 Gwh. Elle sera située au sud-ouest du pays à 152 kilomètres de Mouila, capitale régionale de la Ngounié et devrait de son côté, impacté lequotidien de plus de 88 000 habitants.

Pour le directeur général du Groupe Eranove, Marc Albérola « Les deux centrales hydroélectriques en développement permettront au Gabon de mieux satisfaire ses besoins en énergie, au grand bénéfice de ses populations et de son développement industriel tout en contribuant à la valorisation de son immense potentiel hydroélectrique ».


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs