Feuille de plaquage : Le Gabon, leader africain

samedi 7 avril 2018 Economie


La mutation opérée dans le secteur du bois, en 2010, fait désormais du Gabon un leader africain dans la production des feuilles de plaquage, ce dérivé du bois utile dans la construction et la fabrication des objets usuels. Au niveau mondial, le Gabon est le second exportateur de ce produit.

Avec un couvert forestier de plus de 80%, le Gabon se positionne comme leader africain dans le domaine de la transformation du bois en feuille de plaquage. Une avancée à mettre l’actif de la transformation du bois mais également de l’accompagnement de la multinationale Olam, (Ndlr : grâce au partenariat public-privé). « Nous avons atteints ce rang en étant entièrement aligné aux normes internationales », fait remarquer l’Administrateur général de la Zone de Nkok, Gabriel Ntougou. Trois aspects reflètent l’attractivité du Gabon dans les investissements du monde entier dans le secteur bois à savoir : la diversité des essences, les infrastructures de Gabon special economic zone (GSEZ) et l’existence d’un guichet unique. Lequel guichet facilite les échanges.

Pour le Président de la République, Ali Bongo Ondimba « cette vision est en cours de matérialisation (…) Mieux encore, elle est en bonne voie car nous sommes actuellement leader africain en termes de bois tranché et, deuxième sur le plan mondial ». En 2017, les efforts fournis par la filiale de la multinationale d’Olam ont permis d’exporter 40% de bois transformés, soit 2500 conteneurs. En 2018, le nombre de conteneurs exportés devrait selon les projections d’Olam, dépasser les 4200 avec une tendance encore à la hausse d’ici 2020 où, les projections font état d’un montant d’exportation de bois transformé de 1 milliards de francs CFA. «  La production de bois de ZERP de Nkok supplante toute la production dans le bassin du Congo », ajoute l’administrateur. Cette dynamique, alors que la mise en place de cette politique a fortement été critiquée dès son lancement, crée un réel cercle vertueux autour de la filière qui profite tant bien que mal au Gabon.


Michaël Moukouangui Moukala

Vos commentaires

  • Le 8 avril à 06:46, par Evrard Koumba En réponse à : Feuille de plaquage : Le Gabon, leader africain

    Intéressante avancé ! Mais plusieurs d’entre nous se pose la question suivante ; à quand une réelle politique pour la réduction du coût de la feuille de contre plaqué pour les consommateurs locaux particuliers économiquement faibles, et autres (3000 fcfa ) par exemple serais un geste plus que suffisant. Dans le cas contraire le Gabon aura beau devenir le numéro 1 mondial que cette avancée n’aura aucun impact objectif pour les citoyens Gabonais.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs