Football/ CAN U17 : Pierre Mfoumbi jeté en pâture !

mardi 16 mai 2017 Sport


Le coach des Panthéreaux, Pierre Mfoumbi qui depuis sa nomination par la Fédération gabonaise de football, à la tête des U17, essuie de nombreuses critiques, surtout après la cuisante raclée (5-1) reçue en match inaugural de la 12e édition de la CAN des cadets, samedi dernier au stade de Port-Gentil. Pour de nombreux férus du ballon rond, la déculottée gabonaise à domicile est à mettre à l’actif de l’entraîneur.

Favori de Pierre Alain Mounguengui pour le poste d’entraîneur des Panthères version U17, et ce, malgré son manque d’expérience avéré, le nom de Pierre Mfoumbi est associé au naufrage (5-1) de son équipe face à la Guinée en match d’ouverture de la CAN cadette au stade de Port-Gentil, le week-end écoulé.

Pourtant boudé par une frange de la presse lors de sa nomination, le coach Pierre Mfoumbi a manqué d’imagination et démontré à la face du monde ses limites tactiques et techniques face à l’équipe guinéenne, considérée à tort comme la plus faible de la poule A.

Interviewé à la fin du match, Pierre Mfoumbi dit ‘’Django’’, a accusé l’inexpérience de ses jeunes joueurs. Un argumentaire balayé du revers de la main par certains techniciens du football gabonais qui pensent que le problème émane plutôt de l’entraîneur.

« Tant que ceux qui dirigent le football gabonais continueront à faire la promotion des personnes qui n’ont même jamais fait leurs preuves sur le plan local, on aura toujours des spectacles humiliants comme celui vécu contre les jeunes guinéens qui découvrent aussi la Coupe d’Afrique pour la première fois », a indiqué l’entraîneur d’un club de première division gabonaise qui a requis l’anonymat.

Durant toute la rencontre l’équipe gabonaise a été incapable de fournir un jeu liant toutes les lignes, notamment défense, milieu et attaque. C’est plutôt un kick and rush (Ndlr : jeu anglais de l’époque basé sur les longs ballons sans aucune construction) que les jeunes ont produit à l’exception de Fahd Nzengue l’unique buteur gabonais qui a proposé des bonnes séquences de jeu.

Si des réaménagements ne sont pas effectués par Pierre Mfoumbi, méconnu des Gabonais, et ce, malgré son statut d’ancien international, le Gabon devra déjà dire adieu à la compétition parce que face au Ghana, demain mercredi 17 mai 2017, double champion du Monde et d’Afrique dans cette catégorie et tombeur du Cameroun (4-0 ),pour sa deuxième sortie, les choses seront encore plus difficiles.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs