Football/Ligue des champions : Les Ultras du WAC agressent le corps arbitral !

mardi 21 mars 2017 Sport


En marge de l’élimination du CF Mounana en 16e de finale de la Ligue des champions africaine par le Wydad Athletic Club de Casablanca, les férus du ballon rond présents au stade ont assisté à un bien triste spectacle. Celui proposé par les supporters marocains qui n’ont rien trouvé d’autre à faire que d’escalader la barrière du stade Augustin Monedan de Sibang pour agresser physiquement les arbitres de la rencontre, et ce, devant des pseudos agents de sécurité, dépassés par les événements samedi 18 mars

On a frôlé le pire samedi dernier pendant le match opposant le Wydad Athletic Club de Casablanca au CF Mounana. Et pour cause, les supporteurs du WAC ont envahi l’aire de jeu juste après le but inscrit par Sinayoko Hamidou à la suite d’une action litigeuse. Pire, l’un d’entre eux a agressé le 4ème arbitre qui s’en est tiré avec une blessure à la tête. N’eut été l’intervention rapide de quelques agents des forces de l’ordre qui ont prêté main forte à la société de sécurité, prestataire du National Foot, et la lucidité in extremis de quelques Ultras (Ndlr : appellation des supporteurs du WAC), on parlerait certainement d’autre chose.

Les leçons à tirer ?

Cet incident a pu révéler aux yeux du monde les limites sécuritaires, durant les matchs. Il est impérieux que la Fédération gabonaise de Football (Fégafoot), tire les leçons et renforce le dispositif sécuritaire déployé durant les matchs.

A en croire certains observateurs, la Fégafoot doit à l’avenir recourir aux services des agents de forces de l’ordre. Objectif : prévoir, voire éviter ce genre de débordement surtout en matchs de Ligue des champions africaine durant lesquels la passion prend souvent le dessus sur la raison. Pourtant clairement identifiés, les éléments ayant causé le désordre sont restés dans les tribunes sans être inquiétés, narguant même les quelques supporters gabonais et les forces de sécurité. « Ce genre de choses n’aurait pas pu arriver au Maroc, si cela avait été des Gabonais qui s’étaient comportés de la sorte à Rabat, beaucoup auraient été arrêtés, frappés par les agents de sécurité  », a déclaré Davis, ancien étudiant gabonais au royaume chérifien ayant assisté aux troubles causés par les supporters du Wydad.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs