Football : Patricia Mbazogho découvre la première division française…

vendredi 12 mai 2017 Sport


Alors qu’elle avait ratée les tests d’entrée à l’Olympique Lyonnais en 2013, l’internationale gabonaise, Patricia Mbazogho, sociétaire de la réserve de l’ASJ Soyaux Charente vient d’effectuer ses premiers pas en première division, ce début de semaine face à ce même club qui l’avait refusé il y’a quelques années.

Première joueuse gabonaise à évoluer en première division française, Patricia Mbazogho vient de rentrer dans les annales du pays. Cette attaquante des Panthères vient de disputer son premier match en première division française avec son club, l’ASJ Soyaux Charente, (Ndlr : lundi dernier contre l’Olympique Lyonnais où elle avait raté les tests en 2013).

Agée de 26 ans Patricia Mbazogho qui a effectué un retour au Gabon, après son échec à Lyon avant de repartir en France pour évoluer sous les couleurs de Limoges en DH en 2015. Soulignons que cette jeune gabonaise a effectué un très bon parcours en Coupe de France. Ce qui lui a d’ailleurs valu son contrat avec la réserve de l’ASJ Soyaux Charente. Disciplinée et talentueuse, Patricia Mbazogho, considérée comme la meilleur joueuse de la réserve de l’ASJ Soyaux Charente, a enfin été récompensée avec cette convocation en première division pour le match contre le plus grand club du football féminin de France.

Entrainée au Gabon par l’ancien international gabonais Tristan Mombo, Patricia Mbazogho doit également, en partie, cette ascension au coaching du jeune international gabonais Duval Nzembi, actuellement sociétaire d’un club de 3e division en République Tchèque.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs