Football : Randal Oto’o Zué prolonge son contrat d’un an à Westerlo…

vendredi 14 juillet 2017 Sport


Eloigné des terrains depuis près d’un an, juste après son arrivée en juillet dernier en Jupiler Pro League (D1 Belge de football), l’international défenseur gabonais, Randal Oto’o Zué vient de prolonger son bail de d’un an de plus avec son club pendant que son coéquipier en équipe nationale, Axel Meye a quitté Eskişehirspor, club de deuxième division Turc pour un autre de la même catégorie.

Ancien pensionnaire de Braga, au Portugal, Randal Oto’o Zué qui avait déposé ses valises à Westerlo, en D1 Belge, car prêté l’année dernière, a prolongé d’un an son contrat, et ce, malgré ses absences répétées sur les terrains suite à une blessure. Axel Meye Me Ndong d’Eskişehirspor, en D2 Turc, s’est par contre engagé avec Manispor, un autre club de la même division pour une durée d’un an renouvelable.
Soulignons que Randal Oto’o Zué a bénéficié de toute la confiance des dirigeants de son club et particulièrement celle de son coach qui compte sur lui pour la nouvelle saison.

Auteur d’une saison appréciable avec Eskişehirspor qui a végété dans le bas du tableau du classement général de la D2 Turc, dernièrement, l’attaquant gabonais Axel Meye Me Ndong a jugé opportun de poursuivre l’aventure européenne avec Manispor.
En quête d’un joueur, rapide puissant et réaliste devant les buteurs pour la nouvelle saison, les dirigeants de Manispor n’ont pas hésité à s’offrir les services de l’ancien joueurd’Akanda FC qu’ils ont vu évoluer en championnat pour atteindre leur objectif à savoir la qualification en première division.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs