Franceville : Les dons de Justin Ndoundagoye à huit établissements secondaires

lundi 28 janvier 2019 Société & environnement


Le ministre des Transports, Justin Ndoundagoye, par ailleurs député élu du deuxième arrondissement de la commune de Franceville, a offert le week-end dernier, des fournitures de bureau à huit établissements secondaires de la ville de Franceville et a lancé la construction des toilettes publics au lycée Eugène Marcel Amogho.

Au Gabon, la dégradation des conditions de travail et d’études des enseignants et apprenants constitue un problème pour de nombreux établissements secondaires publics. Le 16 août 2018, à l’occasion de son traditionnel discours à la Nation, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba avait annoncé la mise en place d’une task-force tout en reconnaissant explicitement les difficultés des lycées et collèges du Gabon. Au nombre de ces lacunes, on peut citer les conditions d’apprentissage et le manque des moyens didactiques susceptibles de rendre efficiente l’action des enseignants et in fine, les résultats des élèves.

Surfant sur cette vision et mettant à profit son rôle de député élu du deuxième arrondissement de la commune de Franceville, dans la province du Haut-Ogooué, le ministre des Transports, Justin Ndoundagoye, a fait le week-end écoulé, un don de 5 000 rames de papier, 11)photocopieurs de type Canon multifonctions et 11 lots de consommables dont des cartouches d’encre 8 lycées et collèges publics de la commune de Franceville. Objectif : améliorer les conditions de travail et d’études des enseignants et des apprenants.

Ce don a également été suivi du lancement des travaux de construction des toilettes publiques du lycée Eugène Marcel Amogho et l’annonce de la mise à disposition d’un fond par établissement. « Conscient des difficultés quotidiennes auxquelles font face les élèves, j’ai annoncé la mise à disposition immédiate d’un fond de 500.000 francs CFA pour chacune des Coopératives de huit (8) établissements scolaires de notre commune », a souligné le ministre non sans attendre de ses « cadets, neveux et nièces en classe d’examens, des résultats qui rassurent ».


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs