Front social/Addax : Nouvelle menace de grève de l’ONEP

mercredi 28 mars 2018 Economie


L’organisation nationale des employés du pétrole (Onep) vient de lancer un préavis de grève destiné à la société pétrolière Addax Petroleum Oil et Gas Gabon (APOGG). Ce préavis vise à interpeller les dirigeants de cette société à respecter un certain nombre de points liés à son personnel.

C’est le non-respect par Addax de plusieurs points du procès-verbal de conciliation signé entre la société et l’Organisation nationale des employés du pétrole (Onep) en 2015, l’échec des discussions en interne, associé au mutisme de l’entreprise vis-à-vis des sollicitations des travailleurs, le climat délétère prévalant à Addax qui sont à l’origine de ce préavis de grève qui court jusqu’au 31 mars prochain. Un avertissement qui pourrait perturber non seulement le climat interne de la société et mais également l’activité dans un secteur où la crise oblige à se surpasser.

L’Onep réclame en effet, à Addax au nom de ses membres employés de la société, la régularisation de la situation de ces membres dont, la valorisation des compétences nationales, le paiement du reliquat de transport 2017, la mise en retraite des employés ayant atteint l’âge limite prévu par la réglementation, le règlement du différend CNSS-APOGG etc... Bref, une dizaine de points dont « la satisfaction est la condition sine qua non à un retour la sérénité ». Ainsi, suivant la mise en garde de l’organisation, le non respect de ces revendications pourrait pousser l’Onep à lancer une grève de quinze jours, sur toutes les installations dans lesquelles exercent les employés d’APOGG.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs