Gabon/Banque mondiale : Un nouveau partenariat sur les rails

mercredi 23 mai 2012 Economie


L’institution bancaire internationale renoue avec le gouvernement gabonais, à travers la signature d’une convention liée au financement d’un projet s’inscrivant dans la mise en œuvre du nouveau programme de partenariat stratégique.

Selon la représentante résidant de la Banque mondiale (BM) au Gabon, Zouera Youssoufou, la signature de la convention relative au financement du projet CAB4 Gabon marque le début de la mise en œuvre du nouveau programme de partenariat stratégique établi entre la B.M et le gouvernement gabonais et portant sur un montant de 250 millions de dollars pour la période 2012-2016.
Elle a relevé que les derniers projets entre les deux parties datent de l’année 2006. Le nouveau programme quadriennal de partenariat pour le Gabon est axé sur la mise en place d’un processus de changements transformateurs qui aidera le Gabon à poser les fondations essentielles à une croissance économique durable et créatrice d’emplois à long terme.
« L’appui qui vient d’être validé est conforme au plan stratégique de la Banque mondiale en Afrique, qui met un accent particulier sur la création d’emplois, la bonne gouvernance et un secteur public performant. Il intègre également et s’inspire des priorités du programme de développement du Gabon » a déclaré à ce propos le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon.
L’appui financier de 250 millions de dollars de la Banque mondiale au développement du Gabon, au cours de la période concernée, vise à soutenir les réformes nécessaires à la gestion des finances publiques et des secteurs économiques clés.
Il vise surtout à atteindre six objectifs précis : (i) l’amélioration de la gouvernance, (ii) la transparence et l’efficacité dans la gestion du budget ;(iii) une meilleure gestion de la dette et des ressources minières ; (IV) l’amélioration du climat d’investissement et le développement du secteur privé ; (v) la gestion plus transparente et durable des ressources naturelles ; (vi) l’analyse approfondie du système de protection sociale et de la santé.
Le Gabon est un pays riche en ressources naturelles et est le cinquième plus gros producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne. Il dispose de terres arables, de forêts et de ressources minières en abondance ; d’une biodiversité extraordinaire et de riches gisements de magnésium et de minerai de fer.
Quarante ans après le début de l’exploitation pétrolière, le Gabon reste fortement dépendant du pétrole. Au cours des cinq dernières années, le secteur pétrolier a représenté en moyenne 80 % des exportations, 45 % du PIB et 60 % des recettes budgétaires.
La Gabon est un pays à revenu intermédiaire, membre de la Banque mondiale depuis 1963. Depuis lors, l’assistance de la Banque mondiale au pays s’est faite dans le cadre d’une vingtaine de projets. En mars 2011, le portefeuille de la Banque mondiale était d’une valeur approximative de 51 millions de dollars et comprenait cinq projets actifs.


Gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs