Gouvernement Nkoghe Bekale : Une formation et des doutes !

mardi 29 janvier 2019 Politique


Nommée le 12 janvier dernier, la nouvelle équipe gouvernementale chapeautée par Julien Nkoghe Bekale, suscite encore des doutes quant aux conditions dans lesquelles elle a été formée. Si du côté du palais, on affirme qu’Ali Bongo Ondimba a totalement recouvré la plénitude de ses capacités et travaille nuit et jour depuis son lieu de rééducation au Maroc, certains y compris dans la majorité, doutent que le Chef de l’Etat ait composé lui-même ce gouvernement avec son premier ministre.

Y aurait-il une main noire derrière la composition du nouveau gouvernement du 12 janvier dernier ? Voilà une question qui se pose au regard de la célérité nocturne avec laquelle cette "nouvelle équipe" a été mise en place. Nomination de Julien Nkoghe Bekale dans la nuit du 11 janvier, puis annonce du nouveau gouvernement le lendemain à minuit. C’est donc ce caractère rapide avec lequel ce gouvernement a été nuitamment constitué en 24 heures seulement, alors même que le Premier ministre sortant, Emmanuel Issoze-Ngondet n’avait pas encore officiellement rendu son tablier à Ali Bongo Ondimba, comme cela est de coutume, bien que les fonctions de son gouvernement aient cessé avec la proclamation par la Cour constitutionnelle, des résultats des élections législatives des 6 et 27 octobre dernier. Au moins pour la forme, et pour coller à la tradition, il aurait fallu qu’il remît, en mains propres, sa démission au président de la république.

Certaines indiscrétions confient même que Julien Nkoghe Bekale n’aurait pas lui-même composé ce gouvernement dont il n’a fait que lire la liste trouvée sur le pupitre. Car, expliquent-elles, en seulement 24 heures, il lui était quasiment impossible de mener de consultations et former son équipe. Pas plus qu’Ali Bongo lui-même, dont ont sait (selon des images vues) qu’il n’est pas pour l’heure en mesure de réfléchir à la composition d’un gouvernement, même si ses collaborateurs, dans une opération de communication maladroite, soutiennent que le Chef de l’Etat est bien portant et qu’il travaille nuit et jour depuis son lieu de rééducation à Rabat.

Ce que dit la Constitution

Pourtant, ce n’est pas la première fois qu’un Premier ministre est nommé au Gabon et ailleurs. On sait par usage de la tradition en la matière que le nouveau capitaine dispose toujours d’au moins 3 à 4 jours, voire plus, pour former son gouvernement en concertation avec le Président de la république. La Constitution dispose à cet effet que « sur proposition du Premier ministre, le président de la République nomme les autres membres du gouvernement et met fin à leurs fonctions ». Voilà qui donne du grain à moudre à ceux qui estiment que même si en apparence, un Premier ministre et son gouvernement ont été nommés en à peine 24 heures, la rapidité inhabituelle avec laquelle tout cela s’est fait nuitamment, est si déconcertante qu’elle prête flan à des doutes. Même au sein de la majorité, ce doute reste largement partagé, quoiqu’en sourdine.

D’autres comme Jean Boniface Assélé, le patron du Centre des Libéraux Réformateurs (CLR) et par ailleurs oncle d’Ali Bongo, le crient tout haut, même si cela lui a valu le courroux de ses enfants « soucieux de leurs avantages ». Canal espoir, un journal proche de la galaxie présidentielle en a fait son sujet de moquerie à sa Une. Manifestement, même Guy Christian Mavioga, connu pour sa ferveur au sujet d’Ali Bongo, doute, lui aussi du caractère peu habituel de la composition de Nkoghe Bekale. Autant dire que même si le nouveau gouvernement a déjà prêté serment et a été renvoyé à l’exercice de ses fonctions, dans l’opposition comme dans la majorité, de doutes subsistent sur les conditions de sa formation. On craint qu’une main ait été à la besogne, main noire qui risque désormais de diriger en lieu et place du président Bongo lui-même.


Leno KOLEBA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs