Haut-Ogooué/Tournée dans les Plateaux : Chantal Akouosso prêche l’unité

vendredi 25 mai 2018 Politique


C’est en substance le message qu’a livré la Ministre déléguée à la Communication, Thérèse Chantal Akouosso, par ailleurs native du département des Plateaux dont le chef-lieu est Leconi. C’était à l’occasion d’une tournée qu’elle a entreprise du 19 au 20 mai dernier, notamment dans les Cantons Louri et Djouelè-Laboumi qui regroupent les villages Abila, Yia, Ossouélé, Odjouma et Ampou.

« Je suis la Ministre de tout le département des Plateaux. Je suis la fille de tous les villages, tous les Cantons. Je ne suis pas venue avec un langage de division, mais plutôt d’unité des fils et filles de notre département », c’est l’essentiel du message porté par Chantal Akouosso aux populations des Cantons Louri et Djouelè-Laboumi. Chantal Akouosso, qui, comme lors de sa première rencontre avec les populations rurales en janvier dernier, n’a pas manqué de pédagogie pour expliquer à tous les villages, les actions initiées par le président Ali Bongo Ondimba en faveur du développement rural.

Il s’agit principalement du Fonds d’Initiatives Départementales (FID) dont le lancement a été effectué le 21 avril dernier à Franceville, capitale provinciale du Haut-Ogooué. Dans tous ces villages, Thérèse Chantal Akouosso n’est pas allée les mains vides puisqu’elle portait dans son sac, un matériel répondant aux besoins exprimés par les populations lors de sa précédente tournée. Matériel composé de carburant pour faire fonctionner les groupes électrogènes, matériel informatique et didactique pour les écoles ainsi que des médicaments divers pour les dispensaires des villages et le centre médical de Leconi.

Quid des législatives ?

Quant à la question des législatifs tant attendues, le membre du gouvernement a fustigé l’attitude de certains militants du parti démocratique gabonais (PDG), qui, sans attendre le choix des candidats par les instances habilitées, multiplient déjà des attaques et sèment la division sur le terrain, avec des discours de haine et de calomnie. Akouosso invite donc les populations du département à ne pas céder à ces sirènes et surtout à ne pas se laisser tromper par des discours en déphasage avec la philosophie du PDG car, a-t-elle conclu, il n’existe pas deux PDG, mais un seul parti dirigé par Ali Bongo et c’est à ce PDG là qu’elle adhère.

Non sans inviter les populations à donner au parti démocratique gabonais, les deux députés que compte le département des Plateaux, afin de permettre au président de Bongo de disposer d’une majorité confortable à l’Assemblée nationale. Laquelle majorité lui permettra de gouverner normalement en faisant passer ses textes en faveur du développement local des populations.


Leno KOLEBA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs