Infrastructure routière : La nationale de nouveau coupée

lundi 14 mai 2018 Economie


La route nationale, principale voie d’accès à l’intérieur du pays, vient d’être coupée en deux aux alentours de la frontière entre l’Estuaire et la province du Moyen-Ogooué. Conséquence ; aucune voiture ne peut circuler.

Une nouvelle catastrophe vient de se produire sur la nationale 1. En bon état jusqu’à il y a quelques heures, la route nationale 1 vient d’être sectionnée en deux, aux alentours de la frontière entre la province de l’Estuaire et celle du Moyen-Ogooué. Les images rapportées par les badauds dont le voyage s’est échoué à ce point montre un affaissement du terrain qui a occasionné des fissures du bitume engendrées par l’apparition d’un trou en plein milieu de la voie praticable.

Du fait de ce drame dû à la dégradation de terrain à ce niveau, plus aucune voiture ne peut circuler. Cette catastrophe prive par conséquent, de nombreux routiers et autres voyageurs. Ce n’est cependant pas la première fois qu’une telle catastrophe se produit sur cette voie. Et à dire vrai, cette infrastructure ne fait guère l’objet d’une attention particulière de la part des hautes autorités qui pourtant, empruntent comme tous les citoyens cette route de la « mort ». Et si cette négligence était la cause de cette nouvelle catastrophe ?


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs