Inondations à Mouila et Lambaréné : Les victimes seront prises en charge

mercredi 6 novembre 2019 Société & environnement


Les victimes des inondations qui ont affecté les villes de Mouila, Fougamou et Lambaréné seront prises en charge d’après un communiqué du Gouvernement diffusé mardi 5 novembre à l’issue de la réunion d’urgence tenue au cabinet du Premier ministre, Julien NKoghe Bekale.

Alors que des images accablantes, diffusées par des riverains sur les réseaux sociaux, ont montré des habitations à Mouila, Fougamou et Lambaréné submergées par les eaux, après les pluies diluviennes qui se sont abattues il y a quelques jours, le gouvernement de Julien NKoghe Bekale a décidé de mettre en place un plan dit d’ « Urgence » destiné à prendre en charge ces victimes. C’est à l’occasion d’une réunion d’urgence, tenue mardi 5 novembre au sein du cabinet du Premier ministre, à laquelle ont assisté d’autres membres du gouvernement que la mise en place de ce plan a été décidée.

Selon le communiqué de la Primature, « la rencontre a été l’occasion pour les membres du Gouvernement présents de faire un état de la situation des sinistrés des villes touchées, notamment Mouila, Fougamou et Lambaréné. Et à ce sujet, les autorités s’attèlent à tout mettre en œuvre pour trouver des solutions d’urgence destinées à accompagner les populations impactées ». Plus fédérateur que prévu, ce plan d’urgence devrait également concerner l’ensemble des localités touchées.
Pour ce faire, une opération de recensement des populations touchées par ces catastrophes sera effectuée pour étudier les moyens à mettre en œuvre pour venir en aide aux sinistrés.

Celle-ci sera suivie de l’élaboration des stratégies à mettre en place afin de lutter contre ce fléau. Ce plan tombe à pic, dans un pays où la problématique des inondations affecte de nombreuses villes et habitants. Outre l’intérieur du pays, Libreville, la capitale gabonaise n’est pas à l’abri de ces drames naturels qui sont, entre autres, la conséquence de l’incivisme des populations. Lesquelles populations jettent leurs déchets ménagers dans les canalisations et construisent sur des nids de rivière.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs