Interview GénéralChrist Douze Etoiles : "Le Gabon en matière de culture et de danse est peu connu"

vendredi 20 septembre 2019 Culture & people


Considéré comme l’un des meilleurs danseurs de sa génération au Gabon, GénéralChristDouzeEtoiles de son vrai nom Ngounga Ndjouratari Christ Francel a accordé une interview à la rédaction de Gaboneco.com . Spécialiste de la danse contemporaine et porté vers les actions sociales, GénéralChristDouzeEtoiles nous a présenté ses œuvres à cœur ouvert.

Gaboneco (Ge) : Présentez-vous à nos lecteurs

GénéralChrist Douze Etoiles : Je suis un danseur gabonais qui a mis son talent à disposition de la cause des enfants et des jeunes à travers la danse contemporaine et les danses locales. Je suis également traducteur de mouvements corporels dans la musique. J’ai fais mes premiers pas dans la danse à Akieni au sud du Gabon .Un peu plus tard je me suis perfectionné à Libreville en côtoyant des amis dans la rue.

Gaboneco (Ge) :On vous voit participer à plusieurs œuvres caritatives. D’où vous vient ce désir d’implication sur le plan social ?

GénéralChrist Douze Etoiles : Je suis dans le milieu social depuis 10 ans. J’ai commencé dans l’ombre avec des amis. Il faut dire que tout est lié à mon passé. Dans les milieux où j’évoluais j’ai rencontré des jeunes comme moi qui avaient des
grands rêves pour l’avenir et parfois nous passions des journées sans manger. Une fois stable, je me suis dis pourquoi pas utiliser mon talent dans les œuvres sociales destinées aux orphelins. J’ai fais le tour du Gabon en posant des actes en faveur des enfants défavorisés etc ...Cela fait aujourd’hui 10 ans que je suis impliqué dans le milieu social. J’ai voyagé dans plusieurs pays comme la France, la Belgique, le Brésil et dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest grâce à la danse pour représenter le Gabon. Aujourd’hui l’œuvre touche tout le monde. J’ai lancé dernièrement le concept ‘’ Zéro découragement’’. Il consiste à dire aux jeunes que malgré les difficultés de la vie on ne doit pas baisser les bras. Peu importe d’où l’on vient on peut réussir et on peut avoir un avenir meilleur.

Ge : Quel est votre source d’inspiration en matière de danse et avez-vous un modèle dans ce domaine ?

GénéralChrist Douze Etoiles : Mon inspiration, c’est tout simplement le milieu d’où je viens et ma culture. Et en tant que jeune orphelin qui a vécu les violences faites à sa maman lors de son veuvage je trouve facilement des éléments à faire valoir pour dénoncer ce genre de faits. Pour dénoncer le mode de vie de certains jeunes qui s’accrochent à l’alcool, les drogues, le grand banditisme, les crimes etc ... Dans mes chorégraphies je fais comprendre aux jeunes qu’il faut se battre, il ne faut rien attendre sur place. Je passe des messages aux dirigeants des pays que les jeunes orphelins ont aussi le droit d’être heureux, d’apprendre et d’être suivis et écoutés. Eux aussi ils représentent l’avenir de la nation.

Pour dire vrai, dans le domaine de la danse, je n’ai pas de modèle. Je suis influencé par plusieurs grands qui ont marqué le monde chacun dans son domaine comme Didier Drogba, Samuel Eto’o , qui ont vécu dans la galère avant de réussir. Usain Bolt qui pose des actes pour ses prochains au même titre que les footballeurs que j’ai cité précédemment.

Localement nous avons un grand patrimoine culturel, des rites et des danses très riches qui me servent beaucoup. Je suis Téké mais je fais des chorégraphies avec des danses issues des autres provinces du Gabon. Dernièrement au Brésil j’ai conçu une pièce de danse au rythme du Tandima du grand frère Vickoss Ekondo.

Ge : Est-ce que vous vivez de votre art ?

GénéralChrist Douze Etoiles : Je peux dire que je vis de mon art. Aujourd’hui le peu que je gagne je ne l’avais pas hier et tout ça c’est grâce à la danse. Si je voyage à l’étranger aujourd’hui c’est grâce à mon art. Tout n’est pas forcément facile financièrement mais Dieu remplace parfois l’argent par des personnes qu’il met sur mon chemin pour m’aider dès qu’il y a une difficulté.

Ge : Avez-vous le sentiment d’avoir tout accompli dans votre domaine ?

GénéralChrist Douze Etoiles  : Ici au Gabon je peux dire que oui. J’ai réalisé plusieurs choses, certaines dans l’ombre et d’autres aux yeux de tout le monde. Mais beaucoup reste à faire sur le plan social. J’ai lancé un projet pendant les vacances qui consistait à aider des jeunes à monter des entreprises dans les petits métiers comme le lavage des voitures etc… à aider les jeunes pour leur rentrée scolaire mais il nous a manqué un appui des autorités. Mon souhait est de collaborer avec des grandes fondations du monde qui font dans l’accompagnement des jeunes.

Ge : Chaque jour des nouvelles danses se créent au Gabon, Quel est votre avis à ce sujet ?

GénéralChrist Douze Etoiles  : C’est une bonne chose de créer des danses mais qu’est qu’on fait après pour les exporter hors de nos frontières ? Lorsque je voyage je me rends compte que le Gabon en matière de culture et de danse est peu connu. Lorsqu’on est reçu par des ambassadeurs, des autorités sociales et culturelles, on est obligé d’expliquer ce que l’on fait , présenter le Gabon. On gagnerait à mettre en place des politiques capables de vendre les créations gabonaises susceptibles d’impacter le monde. Nous avons beaucoup de danseurs qui dansent avec des artistes, mais combien sortent du Gabon pour faire de grandes prestations ? Disons le : rien n’est perdu. Avec un peu de solidarité nationale, beaucoup de choses peuvent bouger !


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs