Invention : le prototype de véhicule Made in Gabon présenté au public

mardi 31 janvier 2017 Culture & people


L’Association Gabonaise des loisirs scientifiques et techniques (Glost) a dévoilé hier lundi 30 janvier au grand public, son prototype de véhicule automobiliste fabriqué au Gabon et baptisé Gabon Lambaréné 1 (GL 1). Une présentation qui a eu lieu dans les locaux du Ministère de la culture.

Construit avec des matériaux de récupération provenant de voitures de marques étrangères bien connues, le Voyageur GL1 comme on le nomme, est selon son concepteur, Issindina Adam Ousmane le premier véhicule roulant fabriqué au Gabon et par un Gabonais. Le véhicule roule sur trois roues, deux roues empruntées à un Quad et une troisième, celle de l’avant, prise sur scooteur. Ce véhicule ressemblant à un avion avec sa coque fabriquée à partir de bois se conduit comme n’importe quelle autre voiture. D’ailleurs toutes les particularités d’un véhicule ordinaire se retrouvent sur celui présenté au grand public : volant, embrayage, levier de vitesse, etc…

« On a voulu mettre en valeur ce produit national qu’est le bois, raison pour laquelle la coque est en bois », justifie le concepteur. Quant à la forme du véhicule, elle s’explique par le fait que le concepteur est un passionné d’avions. L’homme n’en est d’ailleurs pas à son premier coup technique. Entre 1986 et 1993, Issindina Adam Ousmane a construit deux avions avec une expérimentation beaucoup plus satisfaisante pour la seconde, l’ULM (Ultra léger motorisé). L’ULM lui a permis d’effectuer près de 40 heures de vol à Lambaréné. « Pratiquement tous les dimanches je volais et tout le monde, les habitants de Lambaréné peuvent encore s’en souvenir », explique l’ingénieur.

Faute de moyens, Issindina Adam Ousmane n’a pas pu poursuivre ses recherches. Ce qui l’a amené à revoir ses ambitions à la baisse et se lancer dans l’automobile. « Je crois qu’avec des véhicules personne n’aura peur de monter avec moi. Dans l’avion je montais seul », a-t-il expliqué avant d’ajouter « Si vous regardez la forme de GL1, j’ai voulu ramener ma passion pour l’avion en associant plusieurs technologies notamment des marques japonaises(…) ».

Selon l’ingénieur, les tests se sont bien déroulés. «  Avec cet engin pendant l’expérimentation, on a pu parcourir 838 km d’essai sur les 4000 km à réaliser pour être sûr que l’assemblage tient  », explique-t-il. Au-delà de la volonté de mettre en avant son savoir-faire, l’ingénieur veut lancer un signal fort en direction des autorités gabonaises et de la communauté scientifique internationale : les jeunes sont capables de faire de grandes choses à conditions qu’ils en aient les moyens.

Satisfait du résultat des travaux de l’association, le parrain de la création, le professeur Daniel Franck Idiata ne regrette pas d’avoir soutenu l’association et cru en la capacité de l’ingénieur de mettre au point un tel véhicule. Le ministre délégué, chargé de la culture et des Arts, Olivier Koumba Mboumba qui a assisté à cette présentation s’estquant à lui réjoui de cette invention.


Michael Moukouangui Moukala

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs