Investissement : Le FGIS va désormais financer les PME-PMI

mercredi 14 mars 2018 Economie


Les PME représentent environ 99% des unités de production et 60% des emplois au Gabon. Malgré cette importante contribution à l’économie nationale, beaucoup d’entre elles ne bénéficient d’aucun appui financier et sont par conséquent appelées à disparaitre. Pour pérenniser leur action et soutenir l’entreprenariat, le Fonds Gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) vient de mettre en place la société de capital-investissement Okoumé Capital, dédiée au financement des PME/PMI.

Le FGIS met « un point d’honneur » au développement du tissu économique national, avec la création de la société de capital-investissement dénommée Okoumé Capital. Un nouveau démembrement dont la vocation ultime consiste à accompagner le financement de l’entreprenariat local. Environ 20 milliards de francs CFA ont été mis à la disposition de cette société pour matérialiser cette volonté d’accompagne les PME-PMI. Okoumé Capital déploiera des financements sous forme de participation de titres au sein de l’entreprise porteuse de projets. Lesquelles prises de participation se feront par la mise à disposition du capital initial ou par l’augmentation du capital sous forme d’apport en fonds propres ou quasi-fonds propres sur une période maximale de 5 ans.

L’apport en capital s’accompagnera d’une stratégie de gestion active de l’entreprise pour garantir l’efficience du capital investi et le partage des connaissances avec l’équipe dirigeante. A en croire le directeur général de la structure, Edgard Mfouba, tous les acteurs du segment PME qu’il s’agisse des banques, incubateurs, cabinets comptables et juridiques, ou encore les business angels sont ainsi ciblés pour selon lui, « leur donner l’environnement le plus sécurisant possible et permettre leur développement optimal ».

Gaël Biteghe, PCA de la société

Si le directeur général de ce capital est lui connu d’avance, le PCA quant à lui a été désigné hier, mardi 13 mars courant, lors du Conseil d’administration du FGIS ayant sanctionné la naissance officielle de la société. Et le choix de l’assemblée a été porté sur Gaël Biteghe, une gestionnaire de nationalité gabonaise connue des milieux managériaux dont la charge sur la direction générale de la nouvelle société.
Pour l’élu, la mission de ce fonds est très simple. « Il s’agit d’un fonds de capital investissement qui va s’axer sur une frange de la population qui se sentait oubliée. Et ce Fonds est la preuve véritablement que ce n’est pas le cas, la preuve que les énergies se rencontrent, les cerveaux se mettent en branlent pour trouver des solutions qui, malheureusement encore commencent par le financement mais surtout l’accompagnement », a-t-elle conclu.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs