La Chronique de l’Agitateur : Associations du dialogue, une grosse escroquerie !

jeudi 18 mai 2017 Speciales


Estimées pourtant à plus de mille, les associations ayant pris part au dialogue politique sans tabous, représentant dignement la société civile, aussi curieux que cela puisse paraître, étaient à peine une poignée qui n’a pu, il y a plus de deux semaines environ, remplir l’esplanade de la mairie du cinquième arrondissement de Libreville où deux pelés trois tondus s’étaient retrouvés pour un exercice de restitution de leur contribution aux travaux du dialogue qui se poursuivent au stade d’Angondjé. Quelques rigolos se succédaient sur l’estrade pour rendre compte du travail abattu qui devra figurer dans les actes de ce dialogue politique sans tabous.

Un certain Karim Nziengui était la tête de proue de cette rencontre. Une rencontre qui a comme initiateur un Karim Nziengui, on mesure aisément l’étendue de la farce ! Et dire que ce sont des individus de la trempe de Karim Nziengui qui ont pris part aux travaux ! Oh mon Dieu, quelle insulte à l’intelligence ! L’homme n’est pas inconnu au bataillon. Ce sinistre personnage qui dit avoir des pouvoirs occultes, est connu pour sa mégalomanie. Pour bien attirer ses proies à qui il promet guérison et autres miracles, il cultive les traits sombres d’un sorcier. Il fallait le voir dans ses œuvres : l’agitation était à son comble.

L’homme et sa bande, de véritables escrocs qui attendaient de pied ferme l’arrivée en ces lieux du Président de la République invité à prendre part à cette opération de charme. Les salopards étaient convaincus que le président adhérerait à cette initiative qui, en fait, visait à lui souffler un peu d’argent. Une bande de filous je vous dis ! Je peine à comprendre que ces associations qui grouillaient pourtant comme des essaims d’abeilles au stade d’Angondjé se retrouve finalement ratatinées comme peau de chagrin. Où sont alors passées les plus de mille associations répertoriées dans le cadre de ce dialogue ?

Comment Karim et ses complices n’ont pas pu remplir l’esplanade de la mairie du cinquième arrondissement ? Une chose est sure : les associations présentes à Angondjé étaient montées de toute pièce cela pour les besoins de la cause. En clair, tout cela n’était rien d’autre qu’une opération d’extorsion de fonds. Plus de mille associations ? Du pipeau…


L’Agitateur

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs