La presse gabonaise lue par l’Agitateur : la commission ad-hoc paritaire pour le Dialogue national restitue ses travaux

samedi 4 mars 2017 Speciales


Le dialogue politique national dont la commission ad-hoc paritaire a restitué ses travaux en vue de sa mise en musique à une date qui reste à fixer, continue d’alimenter les colonnes des journaux parus cette semaine au Gabon.

Avec une pointe d’humour, le journal Le Temps tourne en dérision le dialogue politique et ses différents convives : ‘’Alors que la date de ce grand événement gastronomique n’est pas encore fixée et que la composition des mets à servir aux convives reste entourée de mystères, les habitués des festins organisés par le pouvoir et quelques nouveaux affamés se bousculent auprès du maître d’hôtel pour décrocher leurs tickets de repas. Déjà, l’on apprend que les préparatifs de cette grande ripaille, commencée le 15 février 2017 sous la férule de l’actuel 1er ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, pèchent par la discrimination : la société civile, les confessions religieuses et les partenaires religieux et les partenaires sociaux ont été royalement écartés. Voilà donc qui laisse à penser que les invités au repas pascal seront des amis, coquins, complices et affidés.’’ Commente Le Temps.

‘’Le dialogue national inclusif et sans tabou d’Ali Bongo aurait-il du plomb dans l’aile ‘’ s’interroge le journal Le Mbandja. ‘’A ce jour, s’inquiète le journal, on ne sait toujours pas à quoi ressemblera le dialogue politique voulu par Ali Bongo à l’issue de la présidentielle controversée du 27 août dernier. Depuis le 15 février, date du démarrage des travaux du comité ad-hoc, les points d’achoppement se multiplient entre les différents membres du comité paritaire majorité-opposition(…) il faut donc encore attendre pour en savoir plus sur la forme finale donnée à ce dialogue, sa durée ainsi que les dates de sa tenue.’’ Conclut le Mbandja.

‘’La charge est forte, BOA ne sait plus sur quoi va aboutir ce processus qui a de plus en plus de mal à démarrer.’’ Renchérit le journal Echos du Nord. ‘’Pas étonnant, poursuit le journal, qu’après avoir caressé l’idée de l’organiser à Lambaréné puis Mouila, BOA en vienne à le ramener, de manière tout aussi inexpliquée, à Libreville. Avant, peut-être, d’y renoncer à jamais.’’

‘’Ali pourrait abandonner son propre dialogue’’, suppute pour sa part le journal La Loupe. ‘’ Le dialogue national organisé par Ping n’a absolument rien de commun avec celui d’Ali, désormais réduit à aligner ses simples applaudisseurs et les chasseurs de mirobolants perdiems, ils est dorénavant loisible de se demander ce qu’un chef d’Etat, même par effraction , irait volontairement faire dans une concertation aux allures d’échafaud, qui complote pour le faire chuter de son trône et dans laquelle il ne se reconnaît plus. Il est encore plus loisible de se demander si après ces révélations, ce forum des factions présentes au gouvernement aura encore une utilité réelle pour se tenir aux frais du contribuable avec des allures nouvelles d’une simple ballade de copains sur les bords de l’Ogooué.’’, Commente le journal La Loupe.’’

‘’Doit-on s’accommoder de cette situation au point de considérer que ceux qui militent pour des retrouvailles, entre filles et fils d’un même pays, pour discuter de l’avenir de ce dernier, ne sont que des ‘’traitres’’ des corrompus et de vendus ?’’ S’interroge le journal Nku’u Le Messager.’’ Dans une certaine opposition dite radicale, poursuit le journal, on a tendance à oublier ces faits et considérer que tous ceux qui se disent favorables de telles trouvailles et échangent ont reçu de fortes sommes d’argent, ou des promesses de juteux postes autour de la mangeoire.’’ Déplore le journal.


L’Agitateur

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs