La presse gabonaise lue par l’Agitateur : Quand la révision de la liste électorale passionne l’opposition

samedi 23 juin 2018 Speciales


Les opérations de révision de la liste électorale lancées la semaine dernière par le Ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, du 15 au 29 juin courant, au-delà de l’affluence qu’elles suscitent dans les préfectures, mairies, districts, cantons et autres lieux retenus, aiguisent aussi, pour l’opposition radicale, l’optimisme de renverser le rapport de forces à l’Assemblée nationale au terme des législatives dont la date reste pour l’heure inconnue.

A défaut d’avoir vu son mentor, Jean Ping sur le trône du palais présidentiel, l’opposition dite radicale est désormais convaincue que seule une majorité au palais Léon Mba lui ouvrira certainement la voie de l’alternance en 2023. D’où l’activisme acharné de certains partis de la coalition de l’opposition pour une nouvelle république qui appellent les partisans du changement à s’enrôler massivement.

"Révision de la lise électorale : L’UN appelle à la mobilisation générale", titre le site d’information, Gabon Media Time qui fait écho de la déclaration tenue mardi dernier par l’Union nationale qui invite ses partisans à s’inscrire massivement afin d’exprimer «  le rejet d’un régime moribond, décadent et décalé des véritables préoccupations des Gabonais  ». Après l’infortune de son candidat à la dernière présidentielle, le parti proche du natif d’Omboué voit enfin dans cette course au palais Léon Mba, une chance pour l’opposition de reconquérir sa « victoire volée ».

"Dernière ligne droite : Vers le palais Léon Mba". C’est le titre en Une du journal Nku’u le Messager pour qui « le vin est donc tiré et il faut le boire, notamment en ce qui concerne les Gabonais qui croient encore en la force du bulletin de vote et qui s’inscrivent dans la logique de la conservation ou de la conquête du pouvoir par les urnes et non par les armes ». Critique voilée de l’hebdomadaire proche de l’opposition modérée à l’endroit d’une partie de l’opposition radicale qui, elle prône préalablement la restitution de sa victoire par Ali Bongo Ondimba.

Le pouvoir du bulletin de vote, c’est aussi ce que met en avant, le président du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM), Alexandre Barro Chambrier, qui dans les propos rapportés par le site Gabonreview, affirme qu’ « au Gabon, le bulletin de vote a déjà fait ses preuves ». Pour cet ancien cadre du parti au pouvoir, qui fait allusion à la victoire revendiquée de son candidat, Jean Ping, les Gabonais doivent s’enrôler massivement afin de bouter Ali Bongo hors du pouvoir par la prise de la chambre basse du parlement. Gabonreview qui relève également des couacs dans le déroulement des opérations de l’enrôlement, spécialement l’insuffisance des kits d’enrôlement, constatée au premier arrondissement de la commune de Libreville. Insuffisance qui suscite des réactions des populations réclamant désormais la prorogation de la date butoir fixée au 29 juin, surtout au regard de l’engouement dans les différents centres d’enregistrement. Lambert Matha est donc désormais interpellé.


Leno KOLEBA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs