La presse lue par l’Agitateur : L’actualité dominée par la Can et la vague d’arrestation d’anciens ministres

jeudi 19 janvier 2017 Speciales


La fête du ballon rond qu’abrite le Gabon depuis quelques jours, et les interpellations de hauts cadres de l’administration publique et parapublique soupçonnés de détournement de deniers publics, deux faits d’actualité largement commentés dans la presse gabonaise.

« Ngoubou sous mandat de dépôt à sans-famille », clame le quotidien L’Union. « Le procès de ces acteurs de la vie politique nationale est vivement attendu, poursuit le journal, d’autan que leur arrestation a provoqué une véritable onde de choc dans l’opinion nationale et internationale », conclut le journal.

« Opération épervier made in Ali Bongo, Après Ngambia Ngoubou à sans famille ? », s’interroge le journal Moutouki.« Magloire Ngambia en prison, Blaise Wada au gnouf, Dieudonné Ngoubou à la DGR… Sans-famille est prête à accueillir d’autres tortionnaires des deniers publics. Depuis qu’Opiangah a appris à tourner sa langue dans l’Union, les têtes des ‘’profito-situationnistes’’ sont mises à prix au grand jeu de la roulette Russe », fait remarquer le journal Moutouki.

Pour l’hebdomadaire Echos du Nord, « Les émergents sont en train de se régler des comptes et ils ne sont pas prêts d’en finir. Dans cette spirale de règlements de comptes intra-émergence, entre les Accrombessi-boys et le clan du haut-Ogooué, les chefs de files de ce denier qui fêtent leur retour dans les cercles les plus élevés du pouvoir, à ce qu’il ressort, ont mis en place une commission très restreinte pilotée depuis le cabinet du chef de la junte militaro-putschiste composée des hommes de confiance », constate le journal.

« La black liste de la canaille en col blanc serait dit-on longue. Les choses ne font que commencer. L’on pourrait avoir droit à des interpellations en cascade. L’on pense d’ores et déjà aux membres de la constellation émergente qui, pour la plupart, par un coup de bâton magique, sont des milliardaires devenus. Les jours avenir nous réservent bien de surprises », prévient le journal La Nouvelle République.

L’autre événement marquant, c’est la 31ème Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui inonde les colonnes des journaux

« Cette fois, on y est. Dans quelques heures, coup d’envoi, le plein de couleurs et de mouvements. Devant le poste, dans les tribunes, à la radio, au maquis, d’un bout à l’autre de l’Afrique, un mois d’émoi, de passion et d’enthousiasme. Le résultat ? Pourvu qu’on ait l’ivresse. Que la balle vive nous fasse rêver ! », clame l’Union magazine.

« Une CAN de l’indécence où le peuple est la première victime ! », s’indigne le journal Antsia. « L’Afrique sera au Gabon pendant un mois, poursuit le journal, se promenant dans le relief accidenté de Libreville, Oyem, Port-Gentil et Franceville. Le tout dans une parfaite indifférence des souffrances que subit le peuple gabonais. Après tout le sport sert aussi à soigner des plaies », ironise le journal. « De là ; faut-il penser que le sport ne véhicule pas des valeurs patriotiques ? A coup sûr, pour faire oublier le traumatisme d’une telle indécence, il faudra au moins remporter le trophée. Et ça, ce n’est pas gagné », commente le journal.

Pour sa part, le journal Echos du Nord estime que « Le chantier de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) n’avait pas de raison d’être au Gabon, dans un pays qui n’arrive pas à construire des salles de classe et offrir des conditions didactiques basiques pour la formation de ses jeunes, l’avenir de ce pays. BOA (Ali Bongo Ondimba) a choisi la CAN et a englouti 400 milliards en pure perte, sans se soucier du lendemain », déplore le journal.

« CAN 2017 : L’horreur ! », clame le bimensuel La Nouvelle République. « Pendant un mois de torture footballistique acharnée, outrageusement relayée par les médias atteints de pathologie psychiatrique, la même qui ronge la masse humaine qui prend part à cette ripaille sportive, le Gabon va au moins faire oublier sa crise multiforme juste le temps de cette compétition qui ruine gravement les finances publiques », renchérit La Nouvelle République.


L’Agitateur

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs