Le FSC International signe un accord de coopération avec le gouvernement gabonais

lundi 3 février 2020 Politique


Représenté par son directeur général Kim Carstensen, le Forest Stewardhip Council (FSC) International et le gouvernement gabonais représenté par son ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat, des Objectifs de Développement durable et du Plan d’affectation des Terres, le Pr Lee White, ont signé vendredi 31 janvier 2020 à Libreville, un accord de coopération en présence des opérateurs économiques du secteur du bois.

Dans l’optique de faire respecter la volonté du chef de l’Etat qui avait décidé de fixer à 2022 la limite pour que toutes les concessions soient certifiées FSC au Gabon, un accord de coopération entre le Pr Lee White, Ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat et Kim Carstensen, Directeur Général de FSC International a été signé vendredi 31 janvier 2020 à Libreville.

« Pour nous c’est très important d’être partenaire du gouvernement gabonais dans le développement durable dans ce pays. L’accord est un signe de point d’appui de notre part pour le développement durable. Nous avons déjà des expériences avec la certification forestière dans le Gabon avec des grandes sociétés comme Rougier, CBG. Il y a des bons résultats dans l’environnement l’amélioration des conditions économiques et sociales etc. » a déclaré le Directeur général du FSC.

Pour Lee White, cet accord de coopération tombe à point nommé d’autant plus qu’il vise la promotion de la gestion durable des forêts gabonaises et l’amélioration de l’accès des bois et des produits de bois certifiés FSC issus du Gabon aux marchés de référence. Un élément capital pour éviter à tout prix un scandale comme celui du Kevazingogate mais aussi de se protéger contre certaines organisations internationales qui crient à la déforestation sans avoir les bonnes informations sur les politiques de développement durable menées par les gouvernements localement.

Les domaines de coopération qui ont été identifiés par les deux parties signataires de l’accord de coopération sont : l’évaluation et l’amélioration continue du cadre politique, réglementaire et institutionnel du soutien à la gestion durable des forêts et la certification forestière. Le plaidoyer auprès des institutions internationales en faveur du soutien à l’objectif du Gabon de certifier toutes ses concessions forestières.

Le suivi et le soutien des efforts des opérateurs forestiers et industriels de même que l’accroissement de l’information et de la participation des citoyens, des communautés locales, des médias, des agents publics et de la société civile à la gestion durable des forêts et la certification forestière seront également à améliorer.

Un accent particulier sera également mis sur développement des marchés pour les produits forestiers certifiés (avec des promotions pour rendre plus visible les efforts consentis dans la gestion durable des forêts et la certification forestière) et le renforcement des capacités techniques des parties prenantes en matière de certification forestière.

Pour rappel , le FSC qui est une organisation indépendante non gouvernementale a été créé en 1993, un an après le sommet de la Terre à Rio par la volonté d’un groupe d’entreprises, d’associations environnementales et des représentants des droits sociaux. Elle a été créée pour encourager une gestion forestière écologiquement adaptée, socialement bénéfique économiquement viable des forêts de la planète.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs